RPT-Niger-Au moins 22 soldats morts lors d'une attaque contre un camp de réfugiés

le , mis à jour le
0
 (RPT syntaxe § 5-6) 
    NIAMEY, 7 octobre (Reuters) - Au moins 22 soldats ont été 
tués au Niger jeudi dans l'attaque d'un camp de réfugiés maliens 
par un groupe non identifié, a déclaré le Premier ministre de ce 
pays d'Afrique de l'Ouest Brigi Rafini. 
    L'attaque a pris pour cible un camp du village de Tassalit, 
dans la région de Tahoua, à quelque 525 kilomètres au nord-est 
de la capitale, Niamey. 
    "Nous avons été informés d'une attaque sur le camp de 
Tassalit. Pour l'instant, on nous a dit qu'il y avait 22 morts 
mais ce n'est pas le bilan définitif. Il pourrait s'alourdir", a 
déclaré Brigi Rafini sur la télévision publique Télé Sahel. 
    Le Premier ministre n'a rien dit au sujet de la possible 
identité des assaillants ni si des civils avaient été tués ou 
blessés. 
    Les habitants du camp sont des Maliens qui ont pris la fuite 
vers le Niger après que des militants islamistes, dont certains 
sont liés à Al Qaïda, ont conquis le nord du désert malien en 
2012. 
    L'intervention militaire de la France dans le cadre de 
l'opération Serval a repoussé les islamistes début 2013 mais 
malgré le déploiement des casques bleus de la Minusma, la 
violence va croissant ces derniers temps. 
    Le mois dernier, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta 
a mis en garde contre la résurgence des groupes islamistes 
affiliés à Al Qaïda et à l'Etat islamique (EI) dans son pays, 
profitant des difficultés d'application de l'accord de paix de 
l'an dernier.   
    Au Niger, l'armée, de taille modeste, lutte contre les 
militants du groupe Boko Haram, qui lance des raids sur la 
frontière sud du pays à partir du Nigeria, tout en s'efforçant 
de contenir des attaques en provenance du Mali. 
 
 (Boureima Balima, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant