RPT-Louis Gallois va entrer au conseil de surveillance de PSA

le
0
LOUIS GALLOIS NOMMÉ ADMINISTRATEUR DE PSA
LOUIS GALLOIS NOMMÉ ADMINISTRATEUR DE PSA

Répétition du titre.

PARIS (Reuters) - Louis Gallois, commissaire général à l'Investissement, va être nommé au conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën pour faire le lien entre le constructeur automobile et l'Etat.

Dans un bref communiqué publié mardi à l'issue d'une réunion du conseil, le groupe a annoncé qu'il avait été décidé de coopter l'ancien PDG d'EADS en tant que "membre indépendant référent", confirmant ainsi une information du journal le Monde.

La cooptation de Louis Gallois sera proposée pour ratification à l'assemblée générale des actionnaires le 24 avril prochain, a ajouté le groupe automobile.

Le Premier ministre s'est félicité de cette décision. "Ainsi que l'entreprise en avait pris l'engagement le 24 octobre dernier, Louis Gallois a été choisi en lien étroit avec l'Etat", affirme-t-il dans un communiqué.

Louis Gallois, qui demeure Commissaire général à l'investissement, précisera au Premier ministre les dispositions qu'il entend prendre afin de prévenir tout risque d'éventuel conflit d'intérêt dans l'exercice de cette mission, ajoute le communiqué de Jean-Marc Ayrault.

En échange d'une garantie publique de sept milliards d'euros à l'activité bancaire en difficulté de PSA, le gouvernement a obtenu fin octobre la nomination au conseil de surveillance d'un administrateur indépendant "en lien étroit avec l'Etat".

Le constructeur, qui a engagé en juillet une vaste restructuration de ses activités en France, a également accepté l'arrivée d'un administrateur représentant les salariés.

"M. Gallois sera amené à contribuer, au sein du comité de la stratégie de PSA, à la réflexion stratégique sur les projets et partenariats industriels du groupe", a déclaré Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, dans un communiqué. "Il participera également au comité de suivi de la garantie octroyée à Banque PSA Finances."

Arnaud Montebourg ajoute que la gouvernance de PSA continuera d'évoluer dans les prochains mois avec notamment la nomination en avril d'un salarié au conseil de surveillance.

Il indique aussi que la prochaine réunion tripartite PSA-Etat-Syndicats sera l'occasion d'évoquer en détails le partenariat avec General Motors, ses implications pour le groupe et pour la filière des sous-traitants en France, ainsi que les discussions sur le reformatage du plan social, qui porte actuellement sur 8.000 suppressions de postes.

Bercy n'a pas précisé à quelle date cette nouvelle table ronde était programmée.

Agé de 68 ans, Louis Gallois a également dirigé la SNCF. Après son départ d'EADS en mai, il a rédigé pour le gouvernement un rapport très attendu sur la compétitivité de l'économie française.

Selon le Monde, outre le nom de Louis Gallois, celui d'Isabelle Kocher, directrice financière de GDF Suez, avait circulé ces dernières semaines pour occuper cette fonction.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant