RPT-Ligue 1: Marko Basa offre le nul à Lille en terre bordelaise

le
0
LILLE ET BORDEAUX FONT MATCH NUL
LILLE ET BORDEAUX FONT MATCH NUL

Répétition du titre.

BORDEAUX (Reuters) - Jusqu'aux dernières secondes de son match contre Lille vendredi, Bordeaux a cru pouvoir prendre la deuxième place de la Ligue 1 mais un but de Marko Basa dans les arrêts de jeu a douché ses espoirs.

Les deux formations se sont finalement séparées sur le score de un partout.

"Ce résultat est rageant par rapport à l'investissement des joueurs. Le match nul est-il équitable? Je n'en sais rien. Il y a eu des hauts et des bas, des occases des deux côtés. Mais prendre un but à la dernière seconde, c'est très rageant!", a pesté Francis Gillot, l'entraîneur de Bordeaux.

"C'est toujours pareil, on a la possibilité de marquer un deuxième but et on n'y parvient pas. Et l'adversaire y croit toujours. Ce soir je veux rester positif parce que je pense qu'on a une bonne base de travail pour la suite."

Ancien du Losc, Ludovic Obraniak, qui avait fait partie de l'équipe lilloise auteur du doublé Coupe-championnat en 2011 et qui a rejoint Bordeaux en janvier dernier, avait pourtant ouvert le score dès la 18e minute de ce match avancé de la neuvième journée.

Un but qui jusqu'à la 93e minute mettait les hommes de Francis Gillot sur la deuxième marche du podium, derrière Marseille et devant le Paris Saint-Germain et Lyon.

Obraniak, 27 ans, semblait avoir scellé le sort de la rencontre lorsque, sur un centre du défenseur brésilien Mariano, l'international polonais coupait la trajectoire du ballon pour marquer de la tête, laissant Mickael Landreau, dernier rempart du Losc, impuissant.

Un but inscrit en contre après qu'une tête du Lillois Dimitri Payet a frôlé le poteau de Cédric Carrasso.

NEZ CASSÉ POUR BASA

L'équipe de Rudi Garcia, à la peine cette saison tant en championnat qu'en Ligue des champions, épreuve qu'elle dispute à la faveur de sa troisième place sur le podium de la L1 à l'issue de la saison 2011-2012, semblait poursuivre sa mauvaise série.

Mais Marko Basa a changé la donne, s'appuyant sur son équipe qui n'a jamais lâché prise malgré les multiples occasions de creuser l'écart offertes aux Girondins.

Dans les toutes dernières secondes, alors que son équipe tout entière - Landreau compris - avait assiégé le camp bordelais, le Monténégrin que personne n'avait songé à marquer a repris de la tête pour battre Carrasso.

"Le nul me paraît mérité. Par contre dans le contenu, dans la performance de l'équipe, on n'a pas été très performants ce soir mais il y a eu des matches où on avait plutôt très bien joué et où le résultat n'était pas là, alors on va se contenter de cette égalisation même tardive", a dit le coach lillois Rudi Garcia.

"Ça prouve que l'équipe y a cru jusqu'au bout", a-t-il ajouté en indiquant que Basa avait le nez cassé et était de ce fait "très incertain" pour disputer le match de Ligue des champions, mardi, contre le Bayern Munich.

Bordeaux reste invaincu cette saison avec trois victoires et six matches nuls mais demeure au pied du podium.

Lille, de son côté, demeure à la dixième place avec deux victoires seulement pour cinq matches nuls et deux défaites, loin de ses performances des deux saisons écoulées.

Samedi, le Paris Saint-Germain reçoit au Parc des Princes Reims, promu qui réalise un excellent début de saison.

Lyon accueille Brest dimanche à Gerland. A suivre également dimanche le déplacement de Marseille, l'actuel leader, à Troyes, lanterne rouge du championnat, et le derby corse qui opposera l'AC Ajaccio à Bastia.

Claude Canellas avec Chrystel Boulet-Euchin, édité par Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant