RPT-Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Répétition titre.

Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 s'est retourné dans le vert dans l'après-midi pour clôturer en hausse de 0,43% à 4.384,56 points, la forte augmentation des ventes au détail aux Etats-Unis en mars ayant relégué au second plan les craintes de conflit en Ukraine.

* Tout ceci n'a toutefois pas fondamentalement modifié les arbitrages sectoriels à l'oeuvre dès l'ouverture en faveur des valeurs de consommation et des dégagements sur les financières et les cycliques, gagnantes du récent "rally".

* Les pétrolières et les minières ont profité de la hausse des cours du brut et de la hausse des métaux.

* TOTAL (+2,88% à 49,1 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120. Le groupe a annoncé qu'il allait investir avec des partenaires dans le champ pétrolier offshore ultra-profond de Kaombo, en Angola, un projet dont le coût a été réduit de quatre milliards de dollars, à 16 milliards (11,5 milliards d'euros).

* REMY COINTREAU a gagné 2,8% à 63,19 euros et PERNOD-RiCARD (+2,8% à 86,7 euros).

L'OREAL, qui a publié son chiffre d'affaires du premier trimestre après la clôture, a gagné 2,77% à 120,7 euros. KERING a gagné 2,28% à 150,05 euros, LVMH 2,05% à 142,15 euros.

* ERAMET a pris 2,14% à 94,99 euros, dopé par la hausse des cours du nickel, qui a touché un plus haut de 14 mois après la décision de l'Indonésie d'interrompre les exportations de ce minerai.

* A l'inverse, les financières et les cycliques, notamment l'automobile, ainsi que les technologiques, la construction et les industrielles, bénéficiaires du récent "rally" boursier, ont subi des dégagements.

* RENAULT (-3,33% à 70,52 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40.

* PSA PEUGEOT CITROËN, qui a gagné près de 55% depuis un plus bas à 8,85 euros à la mi-décembre, a chuté de 6,28% à 12,83 euros. Le plan stratégique à moyen terme présenté par le groupe est axé sur une simplification drastique des gammes de voitures et une stricte discipline financière afin de retrouver une marge opérationnelle positive de 2% d'ici à 2018..

* PLASTIC OMNIUM a lâché 5,99% à 25,115 euros, VALEO 3,56% à 97,6 euros et FAURECIA 3,56% à 29,70 euros.

* ALCATEL-LUCENT et GEMALTO ont abandonné respectivement 2,5% à 2,69 euros et 2,2% à 81,48 euros tandis que SAINT-GOBAIN a perdu 2,59% à 42,52 euros.

* SOCIETE GENERALE a perdu 1,61% à 43,055 euros. La banque a annoncé vendredi l'acquisition des 7% du groupe Interros dans Rosbank, une transaction qui permet à la SocGen de contrôler 99,4% de sa filiale russe.

* CREDIT AGRICOLE a reculé de 1,47% à 11,06 euros et BNP PARIBAS de 0,58% à 54,7 euros.

* AIRBUS GROUP a perdu 1,63% à 49,00 euros, avec les valeurs industrielles.

* SOLOCAL a perdu 5,95% à 1,74 euro. Moody's a annoncé vendredi avoir dégradé la note de "probabilité" de défaut d'ex-Pages Jaunes et avoir maintenu sous revue en vue d'un abaissement les autres notes du groupe à la suite de l'annonce d'une procédure de sauvegarde approuvée par le minimum nécessaire (66,7%) de ses créanciers. Le communiqué de Moody's http://www.moodys.com/page/viewresearchdoc.aspx.

(Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant