RPT-Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

le
0
RPT-Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris
RPT-Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a terminé en baisse de 2,83% à 3.098,37 points, un plus bas de près de quatre mois, ayant pâti des incertitudes après le premier tour de l'élection présidentielle en France et face à l'échec des discussions budgétaires aux Pays-Bas, qui rend très probable des législatives anticipées.

* Les valeurs CYCLIQUES ont chuté, après des statistiques mitigées en provenance de Chine et des indicateurs PMI de l'activité en Europe jugés décevants, notamment en Allemagne.

ARCELORMITTAL a chuté de 5,33% à 12,245 euros, alors qu'UBS a abaissé son objectif de cours de 21,5 à 17 euros.

RENAULT a reculé de 5,06% à 33,700 euros. Day-By-Day est passé négatif sur le titre d'un point de vue graphique, avec un objectif de 33,35 euros.

LAFARGE a perdu 5,48% à 27,840 euros et SCHNEIDER 4,82% à 45,100 euros, avec un indice européen en baisse de 3,74%, plus forte baisse sectorielle.

* Les FINANCIÈRES ont pesé sur la cote, affectées par les incertitudes politiques en France et aux Pays-Bas, qui ont fait monter d'un cran l'inquiétude autour de la dette en zone euro.

* CRÉDIT AGRICOLE a perdu 4,47% à 3,572 euros, SOCIETE GENERALE 3,90% à 16,625 euros, BNP PARIBAS 4,07% à 28,400 euros, NATIXIS 8,18% à 2,122 euros et DEXIA 10% à 0,18 euro. L'indice sectoriel en Europe a abandonné 2,95%.

AXA a lâché 4,86% à 10,175 euros.

* STMICROELECTRONICS s'est effondré de 13,80%, accusant la plus forte baisse du SRD après la présentation par ST-Ericsson, sa coentreprise en difficulté avec le suédois Ericsson (-4,42%), d'un plan de redressement prévoyant le transfert de son activité processeurs à sa maison mère franco-italienne, des réductions d'effectifs supplémentaires et la diminution du nombre de ses sites.

* DANONE affiche la seule hausse du CAC, avec un gain de 1,34% à 53,130 euros, après avoir perdu 3,55% vendredi. Les investisseurs ont été soulagés par l'annonce de la reprise par Nestlé du pôle de nutrition infantile de Pfizer, un rachat à 11,85 milliards de dollars, pour lequel le groupe français était aussi sur les rangs.

* EDF a également bien résisté à la baisse du marché, avec une petite perte de 0,16% à 15,200 euros, alors qu'Oddo est passé à l'achat sur la valeur.

* SAFRAN a également limité la casse, avec une perte de 0,12% à 25,000 euros, alors que Deutsche Bank est passée à l'achat sur le titre.

* ESSILOR (-0,34% à 63,810 euros) a aussi résisté, alors qu'UBS est passé à l'achat sur le titre, avec un objectif de cours porté de 56 euros à 77 euros.

* GEMALTO a avancé de 0,40%, l'une des deux seules hausses du SBF 120 avec Danone, à 52,090 euros. Deutsche Bank a relevé son objectif de cours de 47 à 70 euros sur la valeur et reste à l'achat.

Juliette Rouillon, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant