RPT-Les valeurs de l'énergie en quête d'un catalyseur à Wall Street

le
0
 (Répétition sans changement d'une dépêche diffusée dimanche) 
    par Chuck Mikolajczak 
    NEW YORK, 12 février (Reuters) - La bonne tenue des cours du 
pétrole depuis l'élection de Donald Trump n'a pas durablement 
profité aux valeurs de l'énergie à Wall Street, qui pourraient 
toutefois revenir en grâce auprès des investisseurs à la faveur 
de bons résultats de sociétés. 
    Aidés par l'entente des principaux pays producteurs pour 
réduire leurs pompages et rééquilibrer ainsi le marché, les prix 
du pétrole ont progressé de quelque 20% depuis l'élection 
présidentielle américaine du 8 novembre et le brut léger 
américain  CLc1  se maintient au-dessus des 50 dollars le baril 
depuis la mi-décembre. 
    Mais l'indice S&P des valeurs de l'énergie  .SPNY , l'un des 
principaux moteurs de l'envolée du marché boursier dans les 
jours qui ont suivi la victoire de Trump, n'a pas tenu le rythme 
et il accuse une baisse de près de 4% depuis le début de 2017. 
    "On voit une différence d'opinion entre les investisseurs 
actions et les investisseurs matières premières", constate David 
Lefkowitz, stratège actions chez UBS Wealth Management Americas 
à New York. "Les premiers semblent un peu prudents pour les 
perspectives des matières premières que les seconds." 
    Si leurs opinions venaient à converger, un rebond des 
valeurs de l'énergie pourrait profiter au marché actions dans 
son ensemble car les deux sont étroitement corrélés.  
    En l'absence de nouveaux éléments d'orientation, le Standard 
& Poor's 500  .SPX  n'a plus connu de variation de plus de 1%, à 
la hausse ou à la baisse, depuis le 7 décembre. 
     
    MARATHON OIL ET DEVON ENERGY À SURVEILLER 
    La sous-performance du secteur tient en partie à la 
déception suscitée par les publications de résultats du 
quatrième trimestre. Le comparatif avec les trois derniers mois 
de 2015, quand les cours du brut étaient tombés sous les 30 
dollars le baril, laissait espérer de bonnes surprises qui ne se 
sont pas matérialisées jusqu'ici. 
    Les données de Thomson Reuters jusqu'à vendredi matin 
montrent une légère baisse des bénéfices des sociétés du secteur 
de l'énergie au quatrième trimestre, alors qu'il y a un mois ils 
étaient attendus en progression de près de 5%. 
    De surcroît, seules 58% des sociétés du secteur ont dépassé 
le consensus des estimations d'analystes alors que cette 
proportion est de 68% pour le S&P-500 dans son ensemble. 
    "Le secteur a jusqu'à présent été pénalisé par les résultats 
des grandes 'majors', qui étaient mitigés", observe Art Hogan, 
stratège chez Wunderlich Securities in New York, pour qui il 
faut mettre à part les grosses entreprises intégrées. 
    Cela laisse selon lui de l'espoir pour les résultats de 
sociétés au profil plus spécialisé qui seront publiés dans les 
prochains jours, comme ceux des producteurs indépendants 
Marathon Oil  MRO.N  et Devon Energy  DVN.N . 
    Devon a probablement renoué avec le bénéfice après une perte 
massive un an plus tôt tandis que Marathon devrait avoir réduit 
sa perte de près de 90%, selon les estimations réunies par 
Thomson Reuters StarMine. Les deux groupes avaient surpris à la 
hausse au troisième trimestre et leurs titres ont surperformé le 
secteur depuis le 8 novembre, avec des progressions de 8,3% pour 
Devon et de 13,6% pour Marathon. 
    "Cela pourrait en effet apporter un peu de clarté au secteur 
et déclencher peut-être un suivi acheteur", commente Jeff 
Zipper, directeur général de U.S. Bank Private Client Reserve à 
Palm Beach, en Floride. 
    Soutenu par la hausse des cours du pétrole, l'indice 
sectoriel de l'énergie a pris 0,75% vendredi, contribuant à de 
nouveaux records du Dow Jones  .DJI  et du S&P-500  .SPX . 
    Le Dow a gagné 0,48% sur la séance et le S&P-500 0,36%, 
portant leurs gains à respectivement 1% et 0,8% sur la semaine, 
le Nasdaq Composite s'adjugeant pour sa part 1,2% en cinq 
séances.   
 
 (Véronique Tison pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant