RPT-Les évacuations forcées de Roms ont doublé en 2013

le
1
DOUBLEMENT EN 2013 DES ÉVACUATIONS FORCÉES DE ROMS
DOUBLEMENT EN 2013 DES ÉVACUATIONS FORCÉES DE ROMS

Répétition: mot manquant dans le premier paragraphe.

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français a procédé en 2013 à 21.537 évacuations forcées de campements Roms, soit deux fois plus qu'en 2012, selon un rapport diffusé mardi par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et l'European Roma Rights Center (ERRC).

Les organisations estiment que ces évacuations forcées ont atteint des niveaux "injustifiables, inutiles et coûteux" et qu'elles sont l'expression d'une "politique de rejet" des Roms, qui a "empiré" sous la gauche.

En 2013, les autorités ont démantelé 165 campements sur les 400 recensés en France, expulsant 19.380 personnes, contre 9.404 en 2012 et 8.455 en 2011, selon le document.

Le nombre total d'expulsions est supérieur car certaines personnes ont été déplacées à plusieurs reprises au cours de l'année.

Le plus grand nombre d'évacuations forcées a été observé en Ile-de-France, comptant pour 57% de leur total, le record étant détenu par le département de Seine-Saint-Denis. Ailleurs, 39% des évacuations ont eu lieu dans les quatre régions du Nord-Pas-de-Calais, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-d'Azur et Aquitaine.

Pour la LDH et ERRC, ces expulsions sont inutiles puisque les Roms "vivent toujours en France dans des campements qu'ils ont reconstruits un peu plus loin".

"Nous demandons une nouvelle fois l'arrêt immédiat de cette politique : les évacuations forcées ne peuvent se perpétuer au mépris des traités internationaux et européens", indique Dezideriu Gergely, directeur du ERRC.

Pour Florian Philippot, vice-président du Front national, ce doublement des expulsions sera utilisé par le gouvernement "à des fins de communication alors qu'il traduit au contraire une très grande faiblesse."

"Ce chiffre démontre que le gouvernement ne fait que déplacer en permanence le problème, à des fins purement médiatiques, au lieu de chercher à le traiter", écrit-il dans un communiqué.

Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 14 jan 2014 à 16:45

    Un chariot de super marché ça coûte pas cher.