RPT-Les Bourses européennes en hausse dans les premiers échanges

le
0
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN LÉGÈRE HAUSSE
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN LÉGÈRE HAUSSE

Répétition: mot manquant dans le titre.

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes étaient en légère hausse dans les premiers échanges vendredi, dans un climat d'attentisme à quelques jours de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale de 2013, qui pourrait déboucher sur un début de dénouement des mesures de soutien de la banque centrale américaine.

À Paris, le CAC 40 gagnait 0,11% (+4,58 points) à 4.073,70 points vers 9h50. À Francfort, le Dax prenait 0,22% tandis qu'à Londres, le FTSE avançait de 0,03%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 prenait 0,27% à 2.936,88 points.

Wall Street avait terminé jeudi en baisse pour la quatrième séance d'affilée en raison de la perspective d'une réduction imminente du programme d'assouplissement quantitatif de la Fed, qui est le principal, voire le seul, facteur de hausse des Bourses mondiales depuis le début de l'année.

Les analystes soulignent toutefois que certains facteurs techniques sont susceptibles de limiter toute baisse des places européennes.

"L'Euro Stoxx 50 va tester sa moyenne mobile à 100 jours et il est possible que cela soutienne l'indice, comme cela avait été le cas en août (...) Il serait étonnant de voir des courtiers prendre des positions longues à ce stade, à quelques jours de la réunion de la Fed. Je ne serai pas surpris de voir l'indice Euro Stoxx 50 glisser vers les 2.900 points avant que les acheteurs ne soient tentés de revenir", a déclaré Bill McNamara, analyste technique chez Charles Stanley.

Du côté des valeurs, PSA Peugeot Citroën perdait encore 10,5% après que General Motors a annoncé jeudi soir sa sortie du capital du constructeur français. La veille, le titre avait déjà plongé de 7,61% à la suite de l'annonce par le groupe qu'il étudiait un projet d'augmentation de capital.

L'action RSA Insurance plongeait pour sa part de 15,79% à 83,95 pence à la Bourse de Londres après que l'assureur britannique a lancé un nouvel avertissement sur ses résultats 2013 et qu'il a annoncé la démission de son directeur général.

Sur le marché des changes, le dollar évoluait à un pic de cinq ans face au yen, porté à la fois par un possible tour de vis monétaire de la Fed et des indicateurs macro-économiques meilleurs que prévu.

Le nouveau recul du yen, évolution qui profite aux nombreux exportateurs japonais, a permis à la Bourse de Tokyo, en passe de signer sa meilleure performance annuelle depuis 1972, de finir ans le vert.

Les cours du pétrole étaient en légère hausse en raison de la série d'indicateurs macro-économiques américains en cours, de bon augure pour la demande de brut des Etats-Unis, premier consommateur mondial de pétrole.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant