RPT-Les autorités algériennes ferment la chaîne privée El Watan TV

le , mis à jour à 19:34
0

(Lire "ministère de la Communication" au deuxième paragraphe) ALGER, 12 octobre (Reuters) - Les autorités algériennes ont fermé lundi à Alger les bureaux de la chaîne de télévision privée El Watan TV, à la suite de la diffusion au début du mois d'une interview où un ancien combattant islamiste, Madani Mezrag, avait attaqué le président Abdelaziz Bouteflika. Dans un communiqué, le ministère de la Communication, qui avait porté plainte contre la chaîne après cette interview, déclare qu'El Watan TV "exerce d'une manière illégale et diffuse, de surcroît, des contenus subversifs et portant atteinte aux symboles de l'Etat". La direction de la chaîne n'a pu être jointe dans l'immédiat. Le mois dernier, à l'occasion du dixième anniversaire de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, le président Bouteflika a réaffirmé que Madani Mezrag ne pouvait pas créer de parti politique, conformément à cette Charte. Madani Mezrag était dans les années 1990 le chef de l'Armée islamique du salut (AIS), branche armée du Front islamique du salut (FIS). On estime à 200.000 le nombre de morts durant la décennie d'affrontements entre les groupes islamistes et l'armée algérienne. Toutes les chaînes de télévision privées en Algérie ont leur siège à l'étranger et ont besoin d'une autorisation du gouvernement pour émettre dans le pays. (Hamid Ould Ahmed; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant