RPT-LEAD 2-Wall Street se stabilise après un tout début d'année difficile

le
0
    * Apple accuse la plus forte baisse du S&P 500 et du Nasdaq 
    * Le Nikkei évoque une production en baisse de 6s et 6s Plus 
au T1 
    * Les fournisseurs d'Apple chutent dans son sillage 
    * Le Dow Jones a pris 0,06%, le S&P 0,2%, le Nasdaq a cédé 
0,24% 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêche publiée mardi soir) 
    par Caroline Valetkevitch 
    NEW YORK, 6 janvier (Reuters) - La Bourse de New York s'est 
stabilisée, après son net repli de la veille sous le coup des 
inquiétudes sur la croissance mondiale et de nouvelles 
turbulences sur les marchés chinois.     
    L'indice Dow Jones  .DJI  a pris 9,72 points, soit 0,06%, à 
17.158,66 points. Le S&P-500  .SPX , plus large, a gagné 4,06 
points, soit 0,20%, à 2.016,72. Le Nasdaq Composite  .IXIC  a 
reculé en revanche de 11,66 points (-0,24%) à 4.891,43 points.   
   
    Les marchés mondiaux avaient piqué du nez lundi, pour leur 
première séance de l'année, en réaction à la faiblesse de 
l'activité aux Etats-Unis et en Chine.     
    
    La chute des bourses chinoises a incité la Banque populaire 
de Chine à injecter 20 milliards de dollars pour tenter de 
stabiliser ses marchés. Malgré cela, les actions chinoises ne se 
sont que partiellement reprises mardi.   
    "Les craintes d'une récession mondiale sont fondées et les 
craintes sur la Chine le sont aussi et vont peser sur actions en 
général. Je m'attends donc à une année 2016 en baisse, mais pas 
de beaucoup," dit Mohannad Aama, (Beam Capital Management).      
   
    Apple  AAPL.O  a reculé de 2,5% à 102,71 dollars à la suite 
d'une information du quotidien financier japonais Nikkei selon 
laquelle le groupe à la pomme réduirait de 30% environ sa 
production d'iPhones 6S et 6S Plus au premier trimestre 2016 par 
rapport à son projet d'origine pour permettre d'écouler les 
stocks. Apple a refusé de commenter l'information.    
    Plusieurs titres de fournisseurs américains d'Apple, dont 
Skyworks Solutions  SWKS.O  (-5,95%), Qorvo  QRVO.O  (-6,29%) et 
Cirrus Logic  CRUS.O  (-5,94%), ont également pesé sur la 
tendance du Nasdaq à la suite de cette information.      
     
    LE PÉTROLE REPARTI À LA BAISSE 
    La séance a par ailleurs été animée par des ventes 
automobiles inférieures aux attentes au mois de décembre aux 
Etats-Unis, avec toutefois une année 2015 record.   
General Motors  GM.N  a perdu 2,64% et Ford  F.N  1,79%. 
    A contrario, le titre du spécialiste de l'énergie solaire 
First Solar  FSLR.O  s'est adjugé 7,96% alors que Goldman Sachs 
a relevé sa recommandation sur la valeur.      
    De même, le marché n'a pas semblé tenir rigueur à Eli Lilly 
 LLY.N  d'une révision en baisse de son estimation de bénéfice 
annuel  et de l'annonce de prévisions de chiffre d'affaires et 
de bénéfices inférieures aux attentes pour 2016.  
    Le laboratoire pharmaceutique, qui a aussi évoqué des 
perspectives encourageantes pour le développement ou les 
demandes d'autorisation d'une série de produits de son 
portefeuille, a vu son titre progresser de 1,50%.   
    De son côté, Fairchild Semiconductor International  FCS.O  
bondit de 3,52% après avoir annoncé que l'offre révisée reçue la 
semaine dernière de la part du chinois China Resources 
Microelectronics était supérieure à celle d'ON Semiconductor 
 ON.O , de 2,4 milliards de dollars (2,23 milliards d'euros), 
qu'il avait acceptée en novembre dernier.   
    Twitter  TWTR.N  (-2,84% à 21,92 dollars) développe une 
nouvelle application qui permettra aux internautes de publier 
des "tweets" pouvant compter jusqu'à 10.000 caractères, a 
rapporté le site Re/code.       
    Les cours du pétrole perdaient près de 2%, les investisseurs 
ayant relégué en arrière plan les tensions entre l'Iran et 
l'Arabie saoudite pour focaliser leur attention sur la hausse du 
dollar et l'augmentation des stocks de brut américains.  
    L'indice du dollar face à un panier de devises  .DXY  a 
touché un pic d'un mois dans le climat d'inquiétude sur la 
croissance mondiale et de turbulences sur les marchés chinois.   
 
 (Abhiram Nandakumar et Caroline Valetkevitch, Juliette Rouillon 
pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant