RPT-LEAD 2-Les élus démocrates US mettent fin à leur "Sit-in" contre les armes

le , mis à jour à 20:19
0
 (RPT titre corrigé) 
    par Susan Cornwell 
    WASHINGTON, 23 juin (Reuters) - Les élus démocrates de la 
Chambre américaine des représentants ont décidé jeudi de mettre 
fin à leur "sit-in" contre l'absence de vote sur les armes à 
feu, a annoncé Steny Hoyer, numéro deux du groupe démocrate à la 
chambre basse du Congrès. 
    L'élu du Maryland a précisé que les représentants allaient 
regagner leurs circonscriptions pour tenter de rallier des 
partisans à leur cause. 
    A la suite de la tuerie d'Orlando, les démocrates, 
minoritaires, ont tenté de faire adopter des mesures renforçant 
le contrôle des armes à feu, en interdisant notamment la vente à 
des individus fichés sur les listes fédérales de surveillance.  
    Mercredi, ils ont occupé la tribune pendant plus de quinze 
heures, exigeant que la session parlementaire se poursuive 
jusqu'à ce que les républicains acceptent de procéder à un vote. 
    Leur "sit-in" a été interrompu aux premières heures de la 
journée de jeudi par une suspension de séance. La majorité 
républicaine a ordonné l'extinction des caméras de télévision et 
la fermeture des micros afin d'obliger les protestataires à 
cesser leur mouvement. 
    Les représentants démocrates entendaient exprimer leur 
colère face à la décision de la majorité républicaine au Sénat 
de bloquer une nouvelle fois des mesures durcissant les 
conditions de vente des armes automatiques après la tuerie au 
Pulse, une boîte de nuit d'Orlando fréquentée par la communauté 
homosexuelle où 49 personnes ont été tuées et 53 autres blessées 
dans la nuit du 11 au 12 juin. 
    Ce mode de protestation peu commun au Congrès n'avait plus 
été employé depuis août 2008 quand les républicains, alors 
minoritaires, avaient réclamé un vote autorisant le forage en 
eaux profondes. 
    La tuerie d'Orlando, la plus meurtrière du genre dans 
l'histoire américaine, a contraint les parlementaires du Congrès 
à prendre des initiatives mais le rejet lundi par le Sénat de 
quatre propositions visant à renforcer le contrôle des ventes 
d'armes à feu aux Etats-Unis montre le poids politique que 
gardent les partisans du port d'armes et la National Rifle 
Association (NRA).  ID:nL8N19D02J  
    Déjà, après le massacre de 20 enfants et six adultes dans 
une école élémentaire de Newtown dans le Connecticut en 2012, 
l'administration Obama avait tenté de durcir l'accès aux armes à 
feu mais le Congrès, majoritairement républicain, avait rejeté 
la mesure. 
    Le Congrès n'a passé aucune législation majeure encadrant 
les armes à feu depuis 1994. 
 
 (avec Richard Cowan; Tangi Salaün, Benoît Van Overstraeten et 
Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant