RPT-LEAD 2-Lafarge optimiste pour 2015, fusion avec Holcim en bonne voie

le
0

* CA et Ebitda 2014 en hausse malgré un contexte volatil * Vise pour 2015 un Ebitda de 3-3,2 mds * Demande globale de ciment vue en hausse de 2% à 5% * La fusion avec Holcim devrait se conclure d'ici 4 mois * Le titre en hausse en fin de matinée (Répétition sans changement, photo disponible) par Gwénaëlle Barzic PARIS, 18 février (Reuters) - Lafarge LAFP.PA table pour 2015 sur une croissance significative de ses résultats grâce à une amélioration du contexte macroéconomique, à la réduction de ses coûts et à l'impact favorable des changes, abordant avec optimisme une année marquée par sa fusion prochaine avec Holcim HOLN.VX . Dans un communiqué publié mercredi, le groupe français indique que les préparatifs de ce mariage, qui donnera naissance au nouveau numéro un mondial du ciment, sont en bonne voie avec une finalisation attendue d'ici les quatre prochains mois. Pour donner davantage de visibilité sur ses perspectives avant ce tournant majeur, le numéro un mondial des matériaux de construction (ciment, béton et granulats) a fourni une prévision d'Ebitda pour 2015, attendu dans une fourchette comprise entre 3 et 3,2 milliards d'euros. Si cet objectif est atteint, il marquerait une amélioration notable par rapport aux 2,72 milliards dégagés en 2014. "Nous devrions bénéficier de l'amélioration progressive de l'environnement macroéconomique: début de reprise en Europe, confirmation de la dynamique aux Etats-Unis, poursuite de la croissance dans les marchés émergents", a expliqué le PDG Bruno Lafont lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes. A 11h45, le titre avance de 2,35% à 66,53 euros. "Des résultats 2014 conformes aux attentes, une bonne prévision pour 2015", commentent les analystes de la Société générale dans une note. Jefferies souligne quant à lui que l'objectif 2015 d'Ebitda est supérieur au consensus du marché compilé par la société, qui se situait à 2,967 milliards. "Le bas de la fourchette (+10%), qui est légèrement supérieur au consensus, est à nos yeux atteignable. Son point haut nécessite, à notre avis, des augmentations de prix plus substantielles que le 1,6% réalisé en 2014 (...)." DÉPRÉCIATIONS D'ACTIFS EN SYRIE ET EN IRAK La société table pour cette année sur une croissance globale de la demande de ciment comprise entre 2% et 5% sur ses marchés après une progression de 4% de ses volumes en 2014. Lafarge compte également profiter d'un impact positif des changes de l'ordre de 90 millions d'euros en 2015 sur la base des taux en vigueur en décembre, du recul des cours du pétrole ainsi que de la réduction de sa base de coûts. Le groupe précise ainsi avoir atteint l'an dernier avec un an d'avance ses objectifs d'économies pour la période 2012-2015. Lafarge réaffirme par ailleurs son intention de ramener sa dette entre 8,5 et 9 milliards d'euros en fin d'année, un objectif qu'il avait abandonné en cours d'année dernière pour donner la priorité aux désinvestissements requis dans le cadre de la fusion avec Holcim. En 2014, son chiffre d'affaires a progressé de 3% sur une base comparable, à 12,84 milliards d'euros, tandis que son Ebitda a progressé de 5%. Le résultat net part du groupe a en revanche reculé à 143 millions, contre 601 millions lors de l'exercice précédent, sous le coup de 385 millions d'euros de dépréciations d'actifs liées à ses activités en Syrie et en Irak. Le marché tablait sur un chiffre d'affaires de 12,99 milliards et un résultat net de 583,25 millions, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. * Le communiqué : http://bit.ly/17QKS0s (Avec Gilles Guillaume et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant