RPT-LEAD 2-L'est des USA loin du retour à la normale après le blizzard

le , mis à jour à 23:32
0
 (Bien lire 36 morts au §1) 
    WASHINGTON/NEW YORK, 25 janvier (Reuters) - Les grandes 
villes de la côte est des Etats-Unis oeuvraient lundi à un 
retour à la normale après le violent blizzard des derniers 
jours, qui a déversé 60 cm de neige, voire davantage en certains 
endroits, et a fait au moins 36 morts. 
    Washington, la capitale fédérale, était pour ainsi dire 
paralysée et les administrations y sont restées fermées lundi. 
Les écoles de Washington et de sa banlieue n'étaient pas non 
plus ouvertes et au Capitole, la Chambre des représentants a 
annulé tous les votes à l'ordre du jour jusqu'à la semaine 
prochaine. 
    Les autorités de Washington ont averti la population de la 
capitale qu'il faudrait plusieurs jours avant un véritable 
retour à la normale. 
    La maire de Washington, Muriel Browser, a demandé aux 
habitants de ne pas se risquer dans les rues, le temps que des 
équipes de déblayage évacuent la neige des voies secondaires, 
des parkings et des échangeurs. 
    "Il nous faudra dans les 36 heures pour tout dégager", 
a-t-elle déclaré aux journalistes, ajoutant qu'il faudrait 
"plusieurs jours" pour achever le nettoyage.  
    Les autorités ont fait état d'au moins 36 décès dus à la 
tempête de neige, dans différents Etats allant du Maryland au 
New Jersey, à la Caroline du Sud ou au Tennessee. Ces décès sont 
dus pour certains à des accidents de la route, pour d'autres à 
des crises cardiaques dont ont été victimes des personnes qui 
dégageaient la neige à la pelle. 
    Un service restreint du métro de Washington a repris lundi. 
     
    "LE PRIX DU CHANGEMENT CLIMATIQUE" 
    New York a été plus rapide à reprendre une activité normale, 
et la Bourse de Wall Street ainsi que les écoles publiques ont 
ouvert leurs portes comme d'habitude lundi. 
    Dans l'histoire de New York, le blizzard des derniers jours 
est le deuxième plus important, avec 68 cm de poudreuse tombés à 
la date de samedi minuit, tout près des 68,3 cm relevés en 2006, 
selon les services météorologiques (NWS). 
    Le maire de la ville, Bill de Blasio, a cependant prévenu 
qu'il fallait s'attendre à ce que des tempêtes de cette ampleur 
se multiplient à l'avenir en raison du dérèglement climatique. 
    "Nous sommes entrés dans une époque de climat extrême. Nous 
payons le prix du changement climatique. Ces tempêtes sont bien 
plus grosses que celles que nous avons connues par le passé", 
a-t-il à une radio locale. 
    Il est tombé 57 cm de neige à Washington et 74 cm à 
l'aéroport international Baltimore-Washington. La couche la plus 
épaisse a été mesurée à Glengarry, en Virginie occidentale, avec 
1,06 mètre de neige. 
    Sur la côte du New Jersey, ce sont les inondations qui ont 
affecté de nombreuses habitations et commerces, dans une région 
qui avait pourtant été l'une des rares à être épargnée par le 
passage de l'ouragan Sandy en 2012. 
    Le trafic aérien demeurait fortement perturbé lundi avec 
1.603 vols annulés pour l'ensemble des Etats-Unis. Les aéroports 
les plus touchés étaient ceux de Newark, de LaGuardia (New 
York), ainsi que l'aéroport international Dulles (Washington), 
selon FlightAware.com. 
 
 (Doina Chiacu et Barbara Goldberg; Eric Faye et Tangi Salaün 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant