RPT-LEAD 1-Wall Street accuse sa plus mauvaise semaine de 2013

le
0

(Répétition du titre)

* Le S&P 500 en recul de 1,5% sur l'ensemble de la semaine

* Les chiffres de l'emploi du mois de mars très inférieurs aux attentes

* Des indicateurs décevants tout au long de la semaine

par Angela Moon

NEW YORK, 5 avril (Reuters) - Wall Street a terminé en baisse de quelque 0,5% vendredi, sous le coup de données en matière d'emploi aux Etats-Unis une nouvelle fois inférieures aux attentes, la place boursière amèricaine subissant sa plus mauvaise semaine de l'année 2013 sur fond d'inquiétudes sur la santé économique du pays.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles .DJI a cédé 0,28%, soit 40,86 points, à 14.565,25. Le S&P-500 .SPX , plus large, a perdu 6,70 points, soit 0,43%, à 1.553,28. Le Nasdaq Composite

.IXIC a reculé de son côté de 21,12 points (-0,66%) à 3.203,86.

Sur l'ensemble de la semaine, au cours de laquelle le Dow Jones a pourtant atteint un nouveau record de clôture, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, a cédé 1%, le Dow Jones a perdu 0,1% et le Nasdaq 1,9%.

Les créations d'emploi aux Etats-Unis sont tombées en mars à leur plus bas niveau depuis neuf mois, signe que l'austérité budgétaire risque de freiner le rythme de la reprise économique.

Le département du Travail a fait état dans la journée de 88.000 créations de postes non-agricoles le mois dernier, trois fois moins qu'en février (268.000), alors que les économistes interrogés par Reuters en attendaient 200.000 en moyenne. (voir

ID:nL5N0CS2E8 )

Mercredi, le cabinet ADP avait déjà fait état d'un nombre de créations d'emplois dans le secteur privé inférieur aux attentes et, jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage avaient été plus élevées que prévu aux Etats-Unis.

A ces données spécifiques au marché du travail, se sont rajoutés des chiffres décevants relatifs au secteur manufacturier et à celui des services.

"Tous ces chiffres ont laissé les investisseurs sur leur faim, mais cela ne fait toujours qu'une semaine de mauvaises statistiques. Il faut que cette mauvaise série se poursuive pour que l'on puisse parler d'une tendance", a tempéré JJ Kinahan, chargé de l'analyse technique chez TD Ameritrade.

"Nous ne sommes pas encore passés en-dessous de la barre des 1.538 points du S&P, qui représente un soutien important. Si on peut rester au-dessus de ce niveau pendant quelques jours, on pourrait assister à un rebond significatif."

La semaine prochaine verra la début officiel d'une nouvelle "saison des résultats", qui pourrait être un autre soutien du marché boursier ou, au contraire, précipiter son repli.

Alcoa AA.N , comme d'habitude, sera le premier à annoncer ses chiffres trimestriels lundi. En moyenne, le bénéfice net des composants du S&P 500 est vu en hausse de 1,6% par rapport au premier trimestre 2012, selon des données Thomson Reuters.

Le secteur du transport aérien a été touché par une note de JP Morgan Securities, dans laquelle le courtier revoit à la baisse ses prévisions de revenus des compagnies américaines, en raison notamment des baisses automatiques des dépenses fédérales.

L'action Delta Air Lines DAL.N a ainsi reculé de 2,44% à 14,39 dollars et le titre United Continental Holdings UAL.N de 0,10% à 29,27 dollars.

Dans le secteur technologique, l'action F5 FFIV.O a chuté de 196,03% à 73,21 dollars après que l'équipementier réseaux a fait état jeudi de prévisions trimestrielles nettement inférieures aux attentes.

Dans le sillage de F5, le titre Juniper Networks JNPR.N a cédé 3,09% à 17,56 dollars et l'action Citrix Systems CTXS.O 1,19% à 68,90 dollars.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant