RPT-LEAD 1-La venue de Kim Jong-un à Moscou en mai confirmée

le
0

(RPT codage) SEOUL, 28 janvier (Reuters) - Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a confirmé sa participation aux cérémonie de commémoration de la victoire de l'Union soviétique sur l'Allemagne nazie début mai en Russie, rapporte mercredi l'agence de presse sud-coréenne Yonhap citant le Kremlin. Ce déplacement, s'il a bien lieu, pourrait être la première visite à l'étranger de Kim Jong-un depuis son arrivée au pouvoir en 2011 après le décès soudain de son père Kim Jong-il. "Une vingtaine de dirigeants ont confirmé leur présence, dont le dirigeant nord-coréen", a déclaré le service de presse du Kremlin en réponse à une question écrite de l'agence sud-coréenne à Dmitri Peskov, le porte-parole de Vladimir Poutine. La Corée du Nord et la Russie cherchent à se rapprocher alors que les relations se sont tendues entre le régime de Pyongyang et Pékin depuis que la République populaire démocratique de Coréen a procédé en 2013 à un troisième essai nucléaire. La Chine et la Russie ont voté en faveur de sanctions contre Pyongyang au Conseil de sécurité de l'Onu. Mais le gouvernement chinois a adopté une position plus ferme sur ce dossier, d'autant qu'il renforce parallèlement ses relations économiques et diplomatiques avec la Corée du Sud: le président chinois Xi Jinping, qui n'a jamais rencontré Kim Jong-un, a en revanche vu à six reprises son homologue sud-coréenne Park Geun-hye depuis que les deux dirigeants ont pris leurs fonctions en 2012. La Russie cherche de son côté à établir des relations de confiance avec Pyongyang pour favoriser la construction d'un gazoduc à travers le territoire nord-coréen qui faciliterait ses exportations de gaz naturel russe vers la Corée du Sud. "Aucune règle ne dit que Kim Jong-un doit se rendre d'abord en Chine", commente Cheong Seong-chang, de l'institut Sejong en Corée du Sud. "Pour ce qui est de la Chine, il faudrait d'abord que la Corée du Nord montre un engagement en faveur d'une dénucléarisation avant qu'un sommet soit possible, et on voit mal Kim Jong-un agir ainsi pour le moment." La Russie marque l'anniversaire de sa victoire sur l'Allemagne nazie le 9 mai. Kim Jong-il avait été invité aux commémorations du 60e anniversaire, en 2005 mais ne s'y était pas rendu. (Jack Kim; Danielle Rouquié et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant