RPT-LEAD 1-La Commission et Berlin nient plancher sur une taxe "migrants"

le , mis à jour à 13:00
0

(RPT titre) BERLIN, 10 octobre (Reuters) - Le gouvernement allemand et la Commission européenne ont démenti samedi qu'une taxe de solidarité européenne était en discussion pour financer la prise en charge des demandeurs d'asile, contrairement à ce que rapporte le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. "Le fait demeure: nous ne voulons ni d'augmentations des impôts en Allemagne, ni de création d'une taxe européenne", a réagi le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, dans un communiqué. A Bruxelles, un porte-parole de la Commission a lui aussi opposé un démenti à l'article du journal allemand: "Il n'y a actuellement aucune proposition de ce type sur la table ou en préparation", a-t-il dit. Dans son édition de samedi, le Süddeutsche Zeitung indique que ce financement de solidarité pourrait provenir d'une surcharge sur les taxes sur les carburants ou d'un relèvement du taux de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Son produit permettrait en outre de débloquer des fonds européens pour aider certains Etats membres comme l'Italie, la Grèce, la Bulgarie et l'Espagne à sécuriser leurs frontières, qui sont aussi des frontières extérieures de l'Union européenne. Il s'agirait aussi, poursuit le grand quotidien de Munich, d'améliorer les conditions de vie dans les pays d'origine des demandeurs d'asile pour inciter les populations locales à rester sur place. Plus d'un demi-million de personnes fuyant la guerre et la pauvreté au Proche-Orient et en Afrique sont entrées depuis le début de l'année sur le territoire de l'Union européen. (Caroline Copley avec Francesco Guarascio à Bruxelles; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant