RPT-LEAD 1-L'armée syrienne dit avoir repris un quartier au sud-ouest d'Alep

le , mis à jour à 18:36
0
 (Répétition, mastic §1) 
    BEYROUTH, 8 novembre (Reuters) - L'armée syrienne a annoncé 
mardi avoir repris un quartier stratégique au sud-ouest d'Alep, 
ce qui représenterait son avancée la plus significative depuis 
des semaines dans cette région, mais les rebelles ont assuré que 
la bataille n'était pas terminée. 
    L'aviation russe va de son côté reprendre ses bombardements 
dans la région d'Alep "dans les prochaines heures", après s'en 
être abstenue depuis le 18 octobre, a déclaré un responsable du 
ministère russe de la Défense cité par l'agence Interfax. 
    Le quartier des 1.070 Appartements borde le couloir étroit 
qui permet au régime d'approvisionner la partie d'Alep sous son 
contrôle, essentiellement les quartiers Ouest de la ville. C'est 
aussi dans ce secteur que les insurgés avaient brièvement réussi 
à briser le siège d'Alep-Est l'été dernier. 
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), proche 
de l'opposition, a confirmé que le régime avait totalement 
repris le quartier à l'issue de violents combats. 
    De source militaire syrienne, on précise que l'armée et ses 
alliés contrôlent entièrement le quartier et les collines 
avoisinantes, après avoir essayé d'en déloger les rebelles 
depuis l'été. 
    Des responsables de deux groupes rebelles impliqués dans les 
combats ont démenti la chute du quartier, assurant que les 
combats se poursuivent. 
    Selon Yasser Alyoussef, un représentant du groupe Nour al 
Dine al Zinki, les insurgés ont même repris mardi une partie des 
positions qu'ils avaient perdues la veille. 
    "La bataille est toujours en cours et son issue est loin 
d'être acquise", a dit un autre responsable rebelle, Zakaria 
Malahifdji, du groupe Fastakim. 
    La contre-offensive lancée fin octobre par les rebelles sur 
Alep-Ouest pour tenter de briser le siège a produit peu de 
résultats après quelques gains territoriaux initiaux. 
    La situation est aussi figée dans le centre de la ville, que 
l'aviation russe ne bombarde plus depuis le 18 octobre, malgré 
la poursuite des combats et des tirs de roquettes qui ont fait 
des dizaines de morts parmi la population civile dans les 
quartiers pro-gouvernementaux. 
    Lundi, le Kremlin avait indiqué que l'aviation russe ne 
reprendrait ses bombardements que si les rebelles lancent une 
nouvelle offensive. 
 
 (Tom Perry; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant