RPT-LEAD 1-Des islamistes philippins menacent deux otages allemands

le
0

(RPT titre rectifié) MANILLE, 24 septembre (Reuters) - Des islamistes philippins liés à Al Qaïda ont menacé mercredi d'exécuter deux ressortissants allemands qu'ils retiennent en otage depuis le mois d'avril si l'Allemagne continue de soutenir la coalition menée par les Etats-Unis contre l'Etat islamique. Des responsables de la sécurité philippine ont indiqué qu'ils vérifiaient les renseignements faisant état de menaces adressées par le groupe Abou Sayyaf qui exige par ailleurs une rançon de 250 millions de pesos (5,6 millions de dollars) en échange de la libération de leurs prisonniers. A Berlin, une porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré que "les menaces n'étaient pas un moyen approprié pour influencer la politique extérieure de l'Allemagne". Elle a ajouté que la cellule de crise du ministère travaillait sur les affirmations des islamistes philippins. L'Allemagne a exclu de participer aux frappes militaires lancées contre les combattants de l'Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie. Berlin a en revanche envoyé des armes aux combattants kurdes d'Irak, en première ligne face aux djihadistes sunnites. Le groupe Abou Sayyaf s'est fait connaître au début des années 2000 par des enlèvements de ressortissants étrangers. Liée à Al Qaïda, cette organisation connue pour être violente s'est spécialisée dans les rapts en vue d'obtenir des rançons ainsi que dans d'autres activités criminelles. Dans un message diffusé sur Twitter, les activistes affirment qu'ils exécuteront "un des deux otages" si leurs demandes ne sont pas satisfaites dans les 15 jours, précise la société SITE spécialisée dans la surveillance des organisations terroristes sur internet. Un membre du renseignement militaire philippin a dit être au courant des menaces pesant sur les deux otages allemands mais a dit douter que les ravisseurs mettent leurs menaces à exécution. Selon lui, le groupe va continuer à négocier pour obtenir une rançon d'un montant inférieur à celui de leur exigence initiale. D'après des médias philippins, les deux Allemands ont été capturés alors qu'ils naviguaient entre Bornéo et le sud des Philippines. (Manuel Mogato avec Alexandra Hudson à Berlin; Pierre Sérisier et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant