RPT LEAD 1-Des hommes et de l'armement envoyés sur le flanc est de l'Otan

le , mis à jour à 22:54
3
 (Mastic titre) 
 (Nouveau lead avec la réunion) 
    par Robin Emmott et Phil Stewart 
    BRUXELLES, 26 octobre (Reuters) - Le Royaume-Uni a annoncé 
mercredi son intention d'envoyer des chasseur en Roumanie l'an 
prochain tandis que les Etats-Unis ont promis des troupes, des 
chars et de l'artillerie à la Pologne, dans ce qui représente la 
concentration de forces de l'Otan aux frontières russes la plus 
importante depuis la guerre froide. 
    La nouvelle force massée par l'Otan dans l'est de l'Europe 
et dans la Baltique comprendra au total 4.000 hommes. Elle 
constitue une réponse mesurée aux quelque 330.000 troupes russes 
stationnées près de Moscou, a déclaré le secrétaire général de 
l'Otan Jens Stoltenberg, qui s'est exprimé lors de la réunion de 
mercredi, qui réunissait à Bruxelles les ministres de la Défense 
des pays de l'Alliance atlantique. 
    Jens Stoltenberg a fait valoir que sur le seul mois 
d'octobre, la Russie avait déployé des missiles balistiques 
Iskander à Kaliningrad et suspendu un accord sur le plutonium 
avec les Etats-Unis. Il a aussi accusé le Kremlin de continuer 
son soutien aux rebelles dans l'est de l'Ukraine. 
    Signe de la tension qui règne entre l'est et l'ouest, deux 
navires de guerre russes armés de missiles de croisière sont 
entrés mercredi en mer Baltique entre la Suède et le Danemark. 
    Pendant de temps, partie du nord de la Russie, une flotte 
russe composée de huit bâtiments se dirige vers la Syrie. Elle a 
franchi la Manche vendredi et se rapproche de Gibraltar. Elle ne 
sera finalement pas ravitaillée dans l'enclave espagnole de 
Ceuta comme certains l'avaient craint.   
    Avec ces 4.000 hommes, il s'agit pour l'Otan de donner suite 
à la promesse faite par ses dirigeants au mois de juillet. 
Ceux-ci s'étaient engagés devant les ex-Etats soviétiques 
d'Europe de faire à faire en sorte de dissuader la Russie après 
l'annexion de la Crimée par Moscou en mars 2014.     
     
    RENFORCER LA DISSUASION 
    Le plan de l'Otan consiste à mettre en place quatre groupes 
de combat qui totaliseront 4.000 hommes à partir du début 2017. 
Cette force sera soutenue par la Force de réaction rapide de 
l'Otan (40.000 hommes) et, si nécessaire, d'autres forces 
d'appoint. 
    Dans ce cadre, le secrétaire américain à la Défense Ashton 
Carter a annoncé l'envoi d'un bataillon d'environ 900 hommes 
dans l'est de la Pologne et un autre force équipée de chars et 
d'autres équipements lourds qui traversera l'est de l'Europe. 
   "C'est un signe majeur de la volonté des Etats-unis de 
renforcer la dissuasion ici", a déclaré Ashton Carter. 
    Son homologue britannique Michael Fallon a indiqué que le 
Royaume-Uni enverrait un bataillon de 800 personnes en Estonie, 
appuyé par des soldats français et danois, à partir de mai. Les 
Etats-Unis veulent que les troupes soient en position à partir 
de juin. 
    Londres va aussi envoyer des chasseurs Typhoon en Roumanie 
pour patrouiller autour de la mer Noire, notamment pour soutenir 
la Turquie. 
    "Bien que nous quittions l'Union européenne, nous allons 
faire plus pour participer à la sécurité des flancs est et sud 
de l'Otan", a déclaré Michael Fallon. 
    Les autres pays de l'Otan ont rejoint les quatre groupes de 
combat dirigés par les Etats-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni 
et le Canada pour aller en Pologne, en Lettonie, en Estonie et 
en Lituanie. Le Canada a fait savoir qu'il allait envoyer 450 
hommes en Lettonie, qui seront rejoints par 140 militaires venus 
d'Italie. 
    L'Allemagne a dit qu'elle envoyait entre 400 et 600 soldats 
en Lituanie qui seront rejoints par des forces néerlandaises, 
norvégiennes, belges, croates et luxembourgeoises. 
 
 (Avec Sabine Siebold; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 9 mois

    Les Anglais quittent l'Europe mais restent dans l'Otan et jouent à fond le jeu des USA! Cette escalade militaire est complètement insensée, la Russie n'a jamais été un ennemi pour l'Europe, elle a toujours été un partenaire. Les USA font notre malheur et le malheur du monde.

  • odnaz il y a 9 mois

    Quels sont les grands problèmes géopolitiques actuels : les dettes colossales et non remboursables de beaucoup d'états, une croissance mondiale trop faible et pour longtemps, une démographie galopante : une seule solution, une grande guerre - la 3ème - et vous résolvez les trois problèmes ci-dessus. Et si d'autres que moi y avaient pensé ?

  • g.marti4 il y a 9 mois

    4.000 hommes contre 330.000 ? ai-je bien lu ? Pas très bon tout çà ! daesh n'est plus le PB ?