RPT-LEAD 1-Attaques à la voiture bélier en Cisjordanie, leurs auteurs tués

le , mis à jour à 13:15
1
 (Ajoute 2e attaque, bilan) 
    JERUSALEM, 27 novembre (Reuters) - Deux Palestiniens ont 
précipité leurs voitures sur des soldats israéliens vendredi 
lors de deux attaques distinctes en Cisjordanie occupée, avant 
d'être abattus, rapportent la police et l'armée israéliennes. 
    La première attaque a eu lieu en début de matinée à un arrêt 
de bus proche d'une colonie juive. Deux soldats ont été blessés. 
L'agresseur, qui était le frère d'un Palestinien abattu dimanche 
dans un incident similaire à proximité, a été abattu par un 
civil, selon la police et le ministère palestinien de la Santé.  
    Quelques heures plus tard, un autre Palestinien a foncé sur 
un groupe de soldats près de Hébron, faisant six blessés parmi 
les militaires.  
    Depuis le 1er octobre, 19 Israéliens et un Américain ont été 
tués, pour la plupart par de jeunes Palestiniens agissant 
spontanément et à l'arme blanche. Dans le même temps, 93 
Palestiniens ont trouvé la mort lors de ces agressions ou dans 
des affrontements avec les forces israéliennes. 
    Ces violences sont en partie alimentées par les craintes 
liées au statut de l'esplanade des Mosquées, à Jérusalem-Est. 
Lieu saint de l'islam et du judaïsme, le site est administré par 
les autorités religieuses jordaniennes. 
    Les juifs, qui l'appellent mont du Temple, peuvent s'y 
rendre mais pas y prier, ce que certains contestent. Les 
Palestiniens craignent que les visites régulièrement organisées 
par des mouvements juifs auxquels des élus s'associent parfois 
finissent par remettre en cause ce statut. 
    Pour l'Autorité palestinienne, l'échec du processus de paix 
est également en cause, un avis partagé par plusieurs 
responsables des services de sécurité israéliens. 
 
 (Maayan Lubell; Jean-Philippe Lefief et Jean-Stéphane Brosse 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le vendredi 27 nov 2015 à 15:55

    Attaque TERRORISTE commis par des PALESTINIENS. Voilà le bon titre.