RPT-** LE POINT SUR LES MARCHÉS à l'ouverture en Europe **

le
0
 (Rpt titre) 
    PARIS, 11 août (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert 
lundi en hausse, amorçant un rebond après deux semaines de recul en raison 
notamment de l'apaisement des tensions dans le conflit ukrainien.  
    Le CAC 40 parisien  .FCHI  gagnait 21,32 points (+0,51%) à 4.169,13 points 
peu après l'ouverture, le Dax allemand  .GDAXI  et le FTSE britannique  .FTSE  
progressant respectivement de 0,98 et 0,48%. 
    Les indices européens étaient eux aussi dans le vert avec +0,82% pour 
l'Eurostoxx 50  .STOXX50E  et +0,73% pour l'Eurofirst 300  .FTEU3  
    Les investisseurs ont accueilli avec soulagement la fin des exercices 
militaires russes près de la frontière ukrainienne dont a déjà bénéficié Wall 
Street qui a teminé vendredi en hausse sensible.  ID:nL6N0QE58U  
    Dans le sillage de la Bourse de New York, Tokyo a fermé lundi en forte 
hausse de 2,38%, les marchés asiatiques préférant retenir une détente apparente 
dans la crise ukrainienne aux tensions persistantes en Irak.  ID:nL6N0QH0L0  
    "Le dossier Ukraine-Russie semble devenir moins brûlant", écrit dans une 
note Jonathan Sudaria, trader chez Capital Markets. "La vieille ficelle utilisée 
par Moscou avec l'annonce de la fin des manoeuvres pour apaiser la tension 
semble avoir fonctionné une nouvelle fois et les marchés poussent un soupir de 
soulagement". 
    A Paris, presque toutes les valeurs du CAC 40 étaient orientées à la hausse 
dans les premiers échanges, emmenées par Renault  RENA.PA  avec une progression 
de 2,5%. 
    Ailleurs en Europe, le groupe britannique de BTP Balfour Beatty  BALF.L  
prenait plus de 1% après avoir annoncé le rejet d'une deuxième proposition de 
son concurrent Carillion  CLLN.L  en vue d'une fusion.  ID:nL6N0QH0RO . 
    A Francfort, Bilfinger  GBFG.DE  prenait 2,75% malgré l'annonce d'un 
bénéfice opérationnel en baisse de 30% au titre du premier semestre, un recul 
qu'il a imputé à la déprime des investissements dans le secteur allemand de 
l'énergie. Le groupe de construction a dit toutefois prévoir un deuxième 
semestre "nettement" meilleur.  ID:nL6N0QH0VH  
    Les nouvelles venues de la frontière ukrainienne ont par ailleurs stoppé la 
chute des rendements des obligations d'Etat américaines et allemandes, celui du 
Bund à 10 ans regagnant ainsi deux points de base à 1,07% après son plus bas 
record de 1,024% touché la semaine dernière. Quant au dollar, qui avait fléchi 
en raison d'un contexte géopolitique tendu, il se maintient face au yen après 
son rebond de vendredi et progresse légèrement face à l'euro. 
    Sur le front du pétrole, le baril de Brent est repassé sous la barre des 105 
dollars le baril, s'orientant légèrement à la baisse en raison des frappes 
américaines en Irak, qui ont apaisé les craintes concernant l'approvisionnement 
en provenance du deuxième producteur de l'Opep. 
    Le calme devrait régner sur les marchés alors que la saison des résultats 
trimestriels touche à sa fin et qu'aucun indicateur majeur ne figure à l'agenda. 
         
    * Tableau des principaux marchés mondiaux :  ID:nL6N0QH0XZ  
     
 
 (Patrick Vignal pour le service français, avec Blaise Robinson, édité par 
Véronique Tison) 
  
  

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant