RPT-La Fed devrait relever ses taux "dans les mois à venir"-Yellen

le
0
 (Répétition sans changement d'une dépêche transmise vendredi 
soir) 
    par Jonathan Spicer et Svea Herbst-Bayliss 
    WASHINGTON, 27 mai (Reuters) - La Réserve fédérale 
américaine devrait relever ses taux d'intérêt "dans les mois à 
venir" si la croissance économique accélère comme prévu et que 
des emplois continuent d'être créés aux Etats-Unis, a déclaré 
vendredi Janet Yellen. 
    La présidente de la Fed renforce ainsi l'hypothèse d'un 
nouveau tour de vis monétaire en juin ou en juillet, qui a 
ressurgi la semaine dernière après la publication du 
compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique 
monétaire de la Fed (FOMC). 
    "Il est approprié (...) pour la Fed de relever 
progressivement et prudemment dans le temps notre taux d'intérêt 
au jour le jour, et probablement dans les mois à venir une telle 
initiative serait opportune", a dit Janet Yellen. 
    Tout en mettant en garde contre un relèvement trop brutal 
des taux, elle a paru plus confiante que par le passé dans la 
vigueur de l'économie américaine et dans le redressement de 
l'inflation vers l'objectif de 2% de la Fed. 
    "L'économie continue de s'améliorer (...) la croissance 
semble accélérer", a dit la présidente de la Fed lors d'une 
intervention au groupe universitaire Ivy League dans le 
Massachusetts. 
    Elle a aussi dit s'attendre à ce que le marché du travail 
continue de s'améliorer. 
    Les prix des obligations du Trésor ont baissé et le dollar 
s'est apprécié après ces déclarations, tandis que Wall Street a 
légèrement réduit ses gains. 
    La probabilité d'une hausse de taux lors de la prochaine 
réunion du FOMC les 14 et 15 juin est désormais estimée à 34% 
contre 30% avant le discours de Janet Yellen, d'après CME Group. 
    La probabilité d'un tour de vis monétaire à la réunion 
suivante, les 26 et 27 juillet, a atteint 60% et a plus que 
doublé en un mois. 
    La Fed a relevé ses taux en décembre pour la première fois 
en près de 10 ans mais elle s'est abstenue depuis de les relever 
à nouveau en raison du ralentissement de l'économie mondiale et 
des turbulences sur les marchés financiers en début d'année. 
Lors de sa réunion de mars, elle a évoqué deux hausses de taux 
cette année. 
    Les responsables de la Fed ont multiplié ces dernières 
semaines les déclarations pour rappeler aux investisseurs, qui 
n'y croyaient plus guère, qu'une hausse des taux était possible 
en juin ou en juillet, ce qu'a confirmé la teneur de leurs 
débats, publiés le 18 mai, lors de leur réunion en avril. 
    La faiblesse des cours du pétrole et la vigueur du dollar 
sont deux facteurs qui ont été régulièrement mis en avant pour 
expliquer que l'inflation aux Etats-Unis ne parvienne pas à 
atteindre l'objectif de la Fed. 
    Janet Yellen a déclaré vendredi que ces facteurs "semblent à 
peu près se stabiliser". "Ma propre prévision est que (...) 
l'inflation remontera au cours des deux prochaines années vers 
notre objectif de 2%", a-t-elle dit. 
    Elle a aussi dit ne pas avoir constaté "beaucoup 
d'amélioration dans la croissance des salaires ce qui donne à 
penser qu'il reste de la marge sur le marché du travail". 
 
 (avec Howard Schneider à Washington; Bertrand Boucey pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant