RPT-L'Europe veut adapter ses lois aux nouvelles menaces terroristes

le
0

(Répétition titre) STRASBOURG, 14 novembre (Reuters) - Le Conseil de l'Europe a décidé vendredi de renforcer son arsenal juridique pour prévenir et réprimer les nouvelles menaces terroristes, telles que le recrutement et l'aide au départ d'apprentis djihadistes vers des pays étrangers. Elaboré par son Comité d'experts sur le terrorisme (Codexter), qui réunit des représentants des 47 Etats membres, un protocole additionnel complètera la Convention pour la prévention du terrorisme, en vigueur depuis 2007 et ratifiée à ce jour par 32 Etats. Son adoption est prévue en 2015. "On ne va pas criminaliser les actes eux-mêmes, qui peuvent déjà être poursuivis, mais le fait d'aller quelque part en vue de commettre un acte terroriste, la propagande, l'aide, le financement, le transport, etc.", a dit à Reuters Carlo Chiaromonte, chef de la division terrorisme du Conseil. Alors que des pays comme la France, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l'Allemagne se sont déjà dotés des moyens de lutter contre ces phénomènes, le but du Conseil de l'Europe est de parvenir à une harmonisation des législations européennes. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de la résolution 2178 du Conseil de sécurité des Nations unies datée du 24 septembre 2014, qui invitait les Etats à contrecarrer la constitution de foyers terroristes à l'étranger, comme l'Etat islamique et le Front el-Nosra, une émanation d'Al-Qaïda, en Irak et en Syrie. Le Codexter doit aussi élaborer une recommandation insistant sur les mesures préventives en termes de communication, d'action sociale, de détection de la radicalisation et d'accompagnement des personnes rentrant d'une zone de combat. Selon les autorités allemandes, quelque 3.000 ressortissants de pays d'Europe occidentale, dont 400 Allemands, ont rejoint les rangs de l'Etat islamique. Selon Paris, près d'un millier de Français seraient impliqués dans des filières djihadistes. (Gilbert Reilhac, édité par Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant