RPT-L'activité M&A progresse fortement en janvier, grâce à l'Asie

le
0

(Bien lire euros pour la conversion au §2) LONDRES, 2 février (Reuters) - La valeur des fusions-acquisitions réalisées en janvier à travers le monde a bondi de 28% par rapport au même mois de 2014, avec notamment un montant record atteint dans la région Asie-Pacifique, selon des données Thomson Reuters. L'activité M&A n'avait plus été aussi forte pour un mois de janvier depuis 2011, pour une valeur globale de 232,9 milliards de dollars (205,3 milliards d'euros). Les opérations en Asie-Pacifique ont représenté 43% du total, contre 20% en janvier 2014, dépassant à la fois celles aux Etats-Unis et en Europe. Les transactions concernant les entreprises américaines et européennes sont en recul respectivement de 13% et de 1%, conformément à une tendance prédite le mois dernier lors du Forum économique mondial de Davos. Aux yeux de dirigeants d'entreprises et de banquiers interrogés par Reuters dans la station suisse, l'instabilité de l'environnement économique, avec des politiques monétaires divergentes entre grands blocs, et les risques de tensions géopolitiques fragilisent les perspectives de fusions-acquisitions, même si la robustesse du dollar et de la croissance aux Etats-Unis devrait inciter les entreprises américaines à renforcer leurs positions sur les marchés mondiaux. Avec 118 opérations de ce type pour un montant total de 50,3 milliards de dollars, les entreprises américaines ont été en janvier les plus actives dans les transactions à l'étranger, un segment de l'activité M&A qui a connu son meilleur début d'année depuis 2006. En valeur, le pays le plus ciblé dans le cadre d'une transaction lancée par une entreprise étrangère a été la Grande-Bretagne, suivie par les Etats-Unis. La plus grosse opération de janvier a été réalisée par le milliardaire hong-kongais Li Kashing avec la réorganisation de Cheung Kong Holdings et Hutchison Whampoa. A 47,7 milliards de dollars, la valeur de cette opération est supérieure à la somme des trois suivantes. Sur les huit méga-opérations effectuées en janvier, c'est-à-dire pour un montant au moins égal à cinq milliards de dollars, trois ont concerné le secteur financier et deux les télécoms. Les trois autres ont été réalisées dans l'énergie, dans les ressources de base et dans la santé. (Andrew Winterbottom; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant