RPT-Grippe aviaire-Manifestation contre les mesures prises en France

le , mis à jour à 19:09
0
 (Répétition titre) 
    BORDEAUX, 20 janvier (Reuters) - Environ 700 petits 
producteurs de foie gras et éleveurs de volailles ont manifesté 
mercredi après-midi à Mont-de-Marsan (Landes) contre les mesures 
prises par le gouvernement pour lutter contre la crise de la 
grippe aviaire, selon la police. 
    A l'appel du Modef (Mouvement de défense des exploitants 
familiaux) et de la Confédération paysanne, les manifestants se 
sont réunis devant la Chambre d'agriculture avant de défiler 
jusqu'à la préfecture des Landes où une délégation a été reçue. 
    "La décision du ministre de l'Agriculture de créer un vide 
sanitaire et de mettre en place des mesures de bio-sécurité 
menace les éleveurs de volailles", a déclaré Christophe 
Mesplède, le président du Modef des Landes. 
    Le Modef souligne que les éleveurs "ne peuvent se permettre 
de passer jusqu'à six mois sans production. C'est une véritable 
catastrophe économique et sociale qui se profile. Et si cela ne 
suffit pas, ce sont les mesures de bio-sécurité."  
    "Les élevages fermiers et de plein air seront 
particulièrement impactés puisque les mesures annoncées y sont 
inapplicables", a-t-il expliqué. 
    Le syndicat agricole se dit persuadé que l'élimination du 
virus aurait pu se faire en procédant par vide sanitaire 
tournant, une zone après l'autre, ce qui aurait évité de bloquer 
toute la production. 
    Pour le Modef, ces mesures sont un prétexte à une 
restructuration de la filière visant au final à favoriser les 
grands groupes. 
    Le ministère de l'Agriculture a décidé, sur proposition des 
grandes organisations professionnelles, de suspendre le 
lancement de nouveaux élevages de canards et d'oies depuis lundi 
pour assainir les exploitations touchées par l'épizootie dans le 
Sud-Ouest de la France.   
    Le gouvernement compte par ailleurs renforcer la 
surveillance sur le territoire national, alors qu'au total, 69 
foyers de grippe aviaire hautement pathogène ont été détectés 
dans huit départements du Sud-Ouest depuis le 24 novembre.  
 
 (Claude Canellas, édité par Julie Carriat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant