RPT-France-Copé, en guerre contre la polygamie, veut incarner la "rupture"

le , mis à jour à 18:32
2
    LE CANNET, Alpes-Maritimes, 11 septembre (Reuters) - 
J ean-François Copé, qui se veut le candidat de "la droite 
décomplexée" dans la primaire d'investiture des 20 et 27 
novembre, a accusé dimanche la "gauche bien-pensante" de tolérer 
 la "situation inacceptable" de la polygamie en France. 
    Le député-maire (Les Républicains) de Meaux, qui fait partie 
des huit candidats présélectionnés pour la primaire de la 
droite, propose la suppression des droits sociaux "quand l'état 
de polygamie est avéré". 
    "Je pense qu'il faut avoir le courage d'engager la lutte 
contre un phénomène que tout le monde connaît mais dont personne 
ne parle", a-t-il lancé lors d'une réunion publique au Cannet, 
ville de sa directrice de campagne, la députée-maire Michèle 
Tabarot. 
    Devant plusieurs centaines de partisans, Jean-François Copé 
a estimé que la polygamie "concerne 200.000 personnes au bas 
mot" en France. 
    "Le plus scandaleux, c'est que les services sociaux le 
savent forcément mais manifestement ferment les yeux de même 
qu'une gauche bien-pensante, au nom d'un espèce de relativisme 
inouï, justifie la polygamie comme étant un mode de vie comme 
les autres", a-t-il dit. 
    L'élu veut identifier les familles polygames et les priver 
de droits sociaux dès que cette situation est avérée. 
    "Un service sera créé pour aider ces femmes à se réinsérer 
et à s'émanciper de ce système qui les rabaisse sur le modèle de 
ce que font certaines associations de quartier", a-t-il précisé. 
    Jean-François Copé, crédité de 1% à 2% d'intentions de vote, 
s'en est pris à Nicolas Sarkozy, auquel il ne pardonne pas de 
l'avoir mis en cause dans l'affaire dite "Bygmalion" pour 
laquelle il a été "totalement blanchi". L'ancien président est 
menacé d'un procès en correctionnelle dans le cadre de ce 
dossier. 
    "La droite, qui en 2007, avait promis la rupture ne l'a pas 
faite. Elle a reculé () je n'ai jamais compris pourquoi 
lorsqu'un homme de droite arrive au pouvoir, sa première 
préoccupation est de séduire les gens qui n'ont pas voté pour 
lui", a dit le député-maire. 
    "Il est un colosse qui dispose de tous les pouvoirs et de 
tous les moyens, un colosse réputé invincible. () Ceux-là ont 
oublié la belle histoire de David contre Goliath. Et ils ont 
peut être oublié aussi qu'il y a des colosses dont les pieds 
sont en argile", a-t-il lancé. 
 
 (Matthias Galante, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 3 mois

    Demandez à n'importe quel employé de de caisses d'alloc, si 22 enfants ne sont pas monnaie courante, dur avec une seule femme surtout lorsque les dates de naissance se suivent à 15 jours prés !!! MDR de tant d'angélisme.

  • sarestal il y a 3 mois

    6 femmes 22 enfants, c'est autorisé parait il ? Il semble qu'il n'existe aucune limitation au niveau des allocs. Je n'y crois presque pas.