RPT-France-Christiane Taubira s'indigne de l'affaire Michael Brown

le
5

PARIS, 25 novembre (Reuters) - La ministre française de la Justice a exprimé son émotion et son indignation mardi après la décision d'un grand jury populaire américain de ne pas poursuivre un policier blanc qui avait tué en août dernier un jeune Noir sans arme à Ferguson (Missouri). Dans trois "tweets", dont deux en anglais, puis sur France Info, Christiane Taubira a dénoncé les effets, selon elle, d'un racisme latent aux Etats-Unis et d'une ségrégation raciale et sociale de fait. "#MickaelBrown, Profilage racial, exclusion sociale, ségrégation territoriale, relégation culturelledes armes, la peurFatal cocktail !", écrit-elle notamment. La ministre emprunte ensuite au chanteur de reggae jamaïcain Bob Marley une phrase de la chanson "I shot the Sheriff", écrite en 1973 : "Kill them before they grow" ("Tuez-les avant qu'ils ne grandissent"). Toujours en anglais, Christiane Taubira cite, outre Michael Brown, 18 ans, deux autres jeunes Noirs sans arme tués récemment aux Etats-Unis : Trayvon Martin, 17 ans, abattu en février 2012 en Floride par un homme armé qui le jugeait "suspect", et Tamir Rice, un adolescent de 12 ans abattu le week-end dernier à Cleveland (Ohio) par un policier alors qu'il jouait avec une arme factice. "How old next? 12 month?" ("Quel âge le prochain? 12 mois?"), écrit Christiane Taubira. "On se rend compte que ça n'arrive qu'aux mêmes, d'une certaine façon : ce sont des gamins afro-américains. Il y a le problème encore d'un certain nombre de clichés, de représentations, de préjugés qui peuvent créer des réflexes terribles", a commenté par la suite la ministre sur France Info. L'ancien ministre UMP Christian Estrosi a dénoncé sur i>Télé "un dérapage". "Mme Taubira, alors qu'elle ne sait même pas ce qui s'est passé cette nuit aux Etats-Unis et qu'elle n'a aucune information, se permet de porter un jugement sur la justice américaine. Mais dans quel monde est-on? J'ai honte pour mon pays d'avoir un garde des Sceaux comme Mme Taubira", a dit le député-maire de Nice. "Le dérapage de Christiane Taubira, c'est comme le dérapage de M. Hollande. (...) Comment M. Hollande a-t-il pu laisser son garde des Sceaux s'exprimer de cette manière?", a-t-il ajouté. La décision du grand jury a provoqué des incidents dans plusieurs villes américaines. Le président Barack Obama a lancé un appel au calme, sans succès jusqu'à présent. ( ID:nL6N0TF04U ) (Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le mardi 25 nov 2014 à 11:42

    Avant même de connaître tous les éléments de l'enquête, elle connaît déjà les coupables. Un peu inquiétant pour une ministre de la justice.

  • M5054720 le mardi 25 nov 2014 à 10:49

    Elle péte tout court degage tu pus .

  • raich2 le mardi 25 nov 2014 à 10:11

    C'est la seule à ramener sa science et ses opinions.

  • tropfort le mardi 25 nov 2014 à 09:52

    Démissionne et va mener ta croisade là-bas. T'as rien d'autre à faire ?

  • dotcom1 le mardi 25 nov 2014 à 09:38

    Inouï qu'un ministre en fonction puisse remettre en cause une décision de justice d'un pays démocratique. Elle a pété les plombs?