RPT-ENCADRE-Législatives israéliennes: La paix grande absente du débat

le
0

(RPT sans changement de cet encadré diffusé vendredi) JERUSALEM, 16 mars (Reuters) - Lors du débat animé d'une heure trente qu'ont eu les dirigeants de huit partis israéliens, qui a porté principalement sur les questions sociales et sur l'économie, le processus de paix n'a pour ainsi dire pas été abordé. Le mot "paix" est revenu à cinq reprises, dont trois dans la bouche du seul candidat arabe israélien présent. A l'autre bout de l'échiquier politique, Naftali Bennett, du parti ultranationaliste Le Foyer juif, a réaffirmé qu'il ne permettrait jamais que les Palestiniens disposent de leur propre Etat. Le tour pris par ce débat reflète les enjeux de la campagne législative qui s'achève, les électeurs étant avant tout focalisés sur les prix de l'immobilier et sur le coût de la vie. Il donne dans le même temps à comprendre à quel point les perspectives de paix sont ténues actuellement. "La question palestinienne, si capitale soit elle, n'est pas perçue comme touchant à l'existence même d'Israël, ce qui est le cas de l'Iran", déclare Reuven Hazan, professeur de science politique à l'Université hébraïque et spécialiste du Proche-Orient. "Et on ne pense pas que cette question (palestinienne) puisse déboucher sur une solution dans les trois ans à venir, alors que pour ce qui est de l'économie, les avis sont plus optimistes", ajoute-t-il. Délaissant la question de la paix avec les Palestiniens, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui brigue un quatrième mandat, met l'accent depuis le début de la campagne sur la menace posée selon lui par l'Iran et par les mouvances islamistes; l'opposition de centre gauche, elle, s'en prend à son bilan en matière économique et sociale. Les derniers sondages en date, publiés vendredi, placent le centre gauche (Union sioniste) en tête, avec 24 ou 26 sièges, devant le Likoud donné à 20 ou 22 sièges, sur un total de 120 à la Knesset. (Luke Baker; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant