RPT-Des milliers de manifestants en Israël contre la violence

le , mis à jour le
0

(Répétition titre) JERUSALEM, 2 août (Reuters) - Plusieurs milliers d'Israéliens ont manifesté samedi dans tout le pays contre la violence, deux jours après l'agression à l'arme blanche de six personnes par un juif ultra-orthodoxe lors de la gay pride à Jérusalem et au lendemain de la mort d'un bébé palestinien. D'importants rassemblements ont été organisés à Jérusalem et à Tel Aviv tandis que des manifestations plus modestes ont eu lieu dans tout le pays. Cette agression, a dit le Premier ministre Benjamin Netanyahu à propos de la gay pride dans un message vidéo préenregistré à destination des manifestants, visait "tous nos enfants". "Ce qui s'est passé à Jérusalem va à l'encontre de l'esprit (du peuple) juif. (...) Il y a des extrêmes, des éléments meurtriers dans toute société et, c'est malheureusement vrai même parmi nous, mais une société et son Etat sont jugés sur la façon d'agir du public en général et de ses dirigeants (...) Nous continuerons à diriger notre pays contre la haine et l'homophobie", a déclaré le chef du gouvernement. Le suspect, qui a été placé vendredi en détention préventive pour 12 jours à Jérusalem, venait de sortir de prison après avoir purgé une peine de dix ans pour avoir mené une agression du même genre à la même gay pride il y a une dizaine d'années, a indiqué la police. A la manifestation de Tel Aviv, l'ancien président Shimon Peres a déclaré qu'un sentiment contre les minorités avait été autorisé à se développer parmi les éléments extrêmes de la société israélienne. "Cela ne devrait surprendre personne que quand certains qualifient la parade gay de défilé d'animaux, une fille de 16 ans soit poignardée", a déclaré Shimon Peres. "Ceux qui incitent (à la haine) contre les Arabes d'Israël ne doivent pas être surpris que des églises et des mosquées soient incendiées et qu'un bébé soit brûlé en pleine nuit", a dit l'ancien président, à propos de l'incendie criminel contre le domicile d'une famille palestinienne en Cisjordanie, qui a coûté la vie à un bébé de 18 mois et a sévèrement brûlé plusieurs membres de la faille. Le ministre de l'Energie Yuval Steinitz a été accueilli par des sifflets pour son discours à Tel Aviv. Le ministre de l'Education et chef du parti ultranationaliste Le Foyer juif Naftali Bennett avait été prié de ne pas participer en prévision d'un accueil qui s'annonçait hostile. (Ori Lewis; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant