RPT-Des manifestants interpellés en Birmanie, d'autres battus

le
0

(RPT titre corrigé) LETPADAN, Birmanie, 10 mars (Reuters) - Une centaine de personnes qui manifestaient en Birmanie pour la liberté de l'enseignement ont été arrêtées mardi par la police qui a en outre utilisé ses matraques contre des étudiants, des moines bouddhistes et des représentants de la presse, rapporte un journaliste de Reuters. Environ 200 personnes protestent depuis plus d'une semaine contre une loi sur l'enseignement qui, estiment-ils, vise à réprimer l'indépendance des enseignants. Les manifestants avaient prévu de marcher de la ville de Mandalay, dans le centre du pays, jusqu'à Rangoon, à 700 km de là. Ils ont été bloquées par la police à Letpadan, à environ 140 km au nord de l'ancienne capitale. Selon des témoins, une centaine de manifestants ont été emmenés par deux cars de police, tandis que d'autres se sont enfuis et que d'autres encore ont été poursuivis jusque dans un temple bouddhiste. La délégation de l'Union européenne, qui a assuré une mission de formation de la police aux techniques de contrôle des foules, a condamné une opération "contre des manifestants pacifiques". L'Interim Myanmar Press Council, un organisme de défense de la presse, a appelé à la libération des journalistes arrêtés mais n'a précisé combien ils étaient. Le ministère de l'Information a diffusé sur sa page Facebook des photos d'étudiants en train de s'en prendre à des barrages érigés par la police. Parmi les personnes arrêtées figure l'épouse de Lin Htet Naing, de la Fédération des syndicats étudiants birmans, et ancien prisonnier politique sous la junte militaire. (Soe Zeya Tun; Danielle Rouquié pour le service français, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant