RPT-Démenti des professionnels de l'abattage sur le halal

le
15

Répétition: coquille dans le titre.

PARIS (Reuters) - Les professionnels de l'abattage ont démenti mardi les propos de Marine Le Pen sur la consommation de viande halal en Ile-de-France et le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire a rappelé qu'un renforcement de la législation sur ce sujet était prévu pour le mois de juillet.

Ces quatre abattoirs d'Ile-de-France produisent de la viande bovine halal en toute légalité, pour répondre à la demande de la communauté musulmane, ont dit les professionnels du secteur. Ils rappellent que cette production représente moins de 5.000 tonnes sur les 200.000 tonnes de viande bovine consommées chaque année en Ile-de-France.

L'essentiel de la consommation en région parisienne provient des grandes régions d'élevages comme la Bretagne via le marché d'intérêt général de Rungis, a déclaré André Eloi, directeur de la FNEAP, une fédération qui représente les petits abattoirs, dont deux abattoirs franciliens visés par la polémique.

"On est tout simplement dans le cadre d'une prestation pour une communauté. Ces quatre abattoirs sont privés et appartiennent à des opérateurs de la communauté musulmane, qui abattent pour la communauté", a-t-il ajouté.

Il existe un cinquième abattoir en Ile-de-France mais il ne produit que de la viande de porc. Un projet serait en cours pour la construction dans la région d'une sixième structure, non-halal, a dit André Eloi.

Nicolas Sarkozy s'est rendu mardi matin à Rungis, où il est revenu sur cette polémique lancée samedi par Marine Le Pen. Il a réaffirmé que moins de 2,5 % de la viande consommée en Ile-de-France était halal, un chiffre confirmé par les professionnels du secteur.

"Cette production est ultraminoritaire (en volume), quand un animal est abattu rituellement c'est qu'il y a une commande. On ne va pas faire plus de "rituel" que de besoin puisque ca coûte plus cher", a déclaré le Syndicat des Entreprises Françaises des Viandes (SNIV-SCNP), qui représente 80% des abattoirs de viande bovine parmi lesquels de grands groupes industriels comme Charal ou Bigard.

Le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire a rappelé mardi au cours d'une conférence de presse qu'un décret sur les conditions de production de viande halal a été publié au Journal Officiel le 29 décembre dernier.

"Nous n'avons pas attendu Marine Le Pen pour nous apercevoir qu'il y avait des difficultés sur l'abattage rituel en France. Madame Le Pen soulève un sujet sur lequel nous travaillons sereinement depuis maintenant plusieurs mois", a dit Bruno Le Maire au cours de cette conférence de presse.

A partir du 1er juillet 2012, date d'entrée en vigueur du décret, les abattoirs ne pourront procéder aux abattages rituels que s'ils ont reçu une autorisation préalable de l'Etat et s'ils peuvent justifier via un système de "bons de commande" que cette production répond à une demande commerciale.

Le ministère évoque 14,4% de production halal en France tous animaux confondus, sans pouvoir détailler ces chiffres par secteur.

Marion Douet, avec Gus Trompiz, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le mardi 21 fév 2012 à 18:15

    13h42 sur le site Bourso : la Chambre d'Agriculture a confirmé les infos de "envoyé spécial" ! C'est scandaleux du point de vue de ceux qui ne sont pas de ce culte mais c'est encore plus scandaleux quand on sait que les règles d'hygiène ne sont pas respectées par rapport aux normes imposées. BOYCOTTONS CETTE BIDOCHE jusqu'à ce que le mode d'abattage apparaisse clairement sur notre viande !

  • jmuzan le mardi 21 fév 2012 à 16:59

    sont déjà suffisant et que dire des chasseurs lorsqu'ils ne tuent pas définitivement sur le coup et peut aller se cacher et agonir des heures entières en se voyant mourir.imaginez un peu s'il s'agissait de nous

  • jmuzan le mardi 21 fév 2012 à 16:57

    si il y a en proportion plus de viande Hallal que de musulmans, c'est que les boucheries hallal sont moins chers même que les grandes surfaces et que beaucoup de non musulmans y vont.Ce rite d'abattage permet à la peine de ne pas souffrir car il y a pas de délai entre la mort clinique et la mort définitive ainsi la mort est instantané et n'assiste pas à son agonie, son angoise à l'approche et dans l'abattoire

  • chatnour le mardi 21 fév 2012 à 16:04

    non, raich2, ce n'est pas la seule raison ; au-delà de l'aspect rituel - déjà inacceptable pour qui n'est pas de cette confession - et de l'aspect respect de la douleur de l'animal, le problème vient de cet égorgement par sectionnement en haut du tube digestif qui laisse ainsi retomber au contact de la viande le contenu du tube digestif y compris des intestins et qui souille la viande !

  • chatnour le mardi 21 fév 2012 à 15:46

    non, pas vu malheureusement.

  • raich2 le mardi 21 fév 2012 à 15:33

    Explication: au final est-ce que la bête est "vidée de son sang" , car si j'ai bien saisi la polémique on assome puis on égorge ? ou on égorge sans assomer.Pourquoi ne pas faire une piqure pour endormir l'animal et puis le boucher fait son boulot.Tout le monde sera content

  • M6437502 le mardi 21 fév 2012 à 15:32

    Chatnour je ne sait si tu l'as vu sur Arte il y a quelques années dans une émission qui passait l'après-midi(si j'ai bonne mémoire),sur les évènements passés.Le grand Léon Blum(pour les socialos)déclamant à la tribune de l'Assemblée Natinale:"quand des civilisations supèrieures à d'autres",etc...C'était sans doute vers 1925 en pleine conquête coloniale sous gouvernement de gauche!

  • M4630217 le mardi 21 fév 2012 à 15:29

    Mais j'ai peut-être rêvé en regardant le reportage de France 2 jeudi soir qui était très clair sur le sujet et sur lequel s' appui vraisemblablement Marine Le Pen . On attend des explications de France 2 chaine publique qui tarde à venir...

  • chatnour le mardi 21 fév 2012 à 15:18

    oui, M6437502, et après on vient nous faire des gorges chaudes sous prétexte qu'un ministre a osé prétendre que toutes les civilisations n'étaient pas nécessairement égales entre elles !

  • chatnour le mardi 21 fév 2012 à 15:06

    14,4 % de halal et après, on nous prétend qu'il y a 7% de musulmans ? de qui se moque-t-on ?