RPT-Boeing étudie un moteur plus gros pour son dernier 737 MAX-sces

le , mis à jour à 07:20
0
 (Rpt mots manquants §1) 
    par Tim Hepher et Alwyn Scott 
    PARIS/NEW YORK, 30 mai (Reuters) - Boeing  BA.N  étudie la 
possibilité d'équiper de réacteurs plus puissants le plus grand 
des avions de sa nouvelle famille de 737, les 737 MAX, dans le 
but de concurrencer plus efficacement le succès des A-320neo 
d'Airbus  AIR.PA , apprend-on de source proche du dossier. 
    Il se vend quatre appareils de la famille A320neo pour un de 
la famille 737 MAX. 
    Sur son 737 MAX 10, plutôt que de prendre le moteur LEAP-1B 
qui équipe le 737 MAX 9, l'avionneur américain utiliserait une 
version modifiée du puissant LEAP-1A utilisé sur l'Airbus 
A321neo, précise-t-on. 
    Cela permettrait à Boeing d'avoir plus de portée tout en 
allongeant cet appareil de 178 sièges qui pourrait ainsi 
transporter une douzaine de passagers supplémentaires, ce qui 
lui donnerait une capacité plus importante que celle de 
l'A321neo, qui dispose de 185 sièges. 
    Cela n'ira pas sans difficulté. Prendre un moteur plus grand 
pour le 737 MAX 10 pourrait éventuellement obliger à 
repositionner le train d'atterrissage et à faire certaines 
corrections techniques qui pourraient coûter 1 à 2 milliards de 
dollars (900 millions à 1,8 milliard d'euros), selon les 
spécialistes du secteur. 
    Le fabricant des moteurs LEAP, le groupe CFM, filiale 
commune de l'américain General Electric  GE.N  et du français 
Safran  SAF.PA , s'est refusé à tout commentaire. Un 
porte-parole de GE explique qu'il n'y pas d'obstacle contractuel 
à l'utilisation d'un moteur plus grand pour Boeing. 
    "Le moteur LEAP a été conçu pour avoir une capacité de 
croissance", dit-il. 
    Airbus prévoit de livrer 22.900 A320 d'une valeur de 2.200 
milliards de dollars sur les 20 prochaines années.  
    La concurrence entre l'A320neo et le 737 MAX est 
particulièrement vive dans la mesure où ce type d'appareils 
domine le marché en volume.  
    Au salon aéronautique de Dubaï en novembre dernier, Airbus a 
fêté la vente de 30 A321 supplémentaires à VietJet, portant à 99 
le nombre total d'appareils de la famille A320 commandés par 
cette nouvelle compagnie aérienne vietnamienne.   
    Boeing a pris sa revanche la semaine dernière en signant une 
commande de 11 milliards de dollars pour 100 737 MAX avec la 
même compagnie aérienne, en présence de président Barack Obama. 
  
    Ce contrant montre la volonté accrue de Boeing de 
concurrencer Airbus pour récupérer des parts de marché. 
    "Nous nous attendons à voir une baisse des prix de la part 
de Boeing sur le MAX", a déclaré Stuart Hatcher de la société de 
valorisation IBA, lors d'un point de presse.   
 
 (Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant