RPT -Athènes met en garde Berlin sur le service de la dette-presse

le
0

(Bien lire Financial Times et non WSJ au cinquième paragraphe) 23 mars (Reuters) - Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a averti la chancelière allemande Angela Merkel qu'il serait "impossible" pour son pays d'assurer le service de la dette dans les prochaines semaines si l'Union européenne ne donne à Athènes aucune aide financière à court terme, a rapporté dimanche le Financial Times. La mise en garde a été envoyée à Angela Merkel dans une lettre datée du 15 mars, juste avant que cette dernière eut accepté de rencontrer Alexis Tsipras en marge d'un sommet de l'UE jeudi dernier, précise le journal. (http://on.ft.com/1G0EkJy) Angela Merkel et Alexis Tsipras ont toutefois cherché ces derniers jours à minimiser leurs divergences avant la première visite officielle du Premier ministre grec à Berlin ce lundi. ID:nL6N0WO0GL Alexis Tsipras dit que son gouvernement sera forcé de choisir entre rembourser les prêts -- contractés principalement auprès du Fonds monétaire international -- ou poursuivre les dépenses sociales. Il remet en cause les limitations imposées par la Banque centrale européenne (BCE) sur la capacité de la Grèce à émettre de la dette à court terme ainsi que le refus des créanciers de la zone euro à ce qu'elle dispose d'une quelconque aide avant l'adoption d'un nouveau cycle de réformes économiques, poursuit le Financial Times. Les porte-paroles d'Alexis Tsipras et d'Angela Merkel n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour commenter l'information. "Il doit être clair que les restrictions spéciales de la BCE, lorsqu'elles sont combinées avec des retards de paiement, rendent impossibles pour tout Etat d'assurer le service de sa dette," écrit Alexis Tsipras. (Shivam Srivastava à Bangalore, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux