RPT-A Wall St, le Dow repasse les 18.000 grâce au repli du dollar

le , mis à jour le
0
    * Le Dow a gagné 0,37%, le S&P-500 0,33%, le Nasdaq 0,26% 
    * Le Dow a fini au-dessus de 18.000 pour la 1ère fois depuis 
avril 
    * La baisse du dollar profite aux minières et aux 
multinationales 
    * Le repli des pétrolières n'a pas suffi à inverser la 
tendance 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêche diffusée mercredi) 
    par Caroline Valetkevitch 
    NEW YORK, 9 juin (Reuters) - La Bourse de New York a terminé 
dans le vert mercredi et l'indice Dow Jones a fini au-dessus du 
seuil des 18.000 points pour la première fois depuis avril grâce 
au repli continu du dollar, qui profite au compartiment des 
matières premières et pourrait embellir les perspectives de 
profits des multinationales. 
    L'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 66,77 points, soit 0,37%, 
à 18.005,05. Le S&P-500  .SPX , plus large et principale 
référence de nombreux investisseurs, a pris 6,99 points (+0,33%) 
à 2.119,12 et le Nasdaq Composite  .IXIC  a progressé de 12,89 
points (+0,26%) à 4.974,64. 
    Le Dow n'avait pas clôturé au-dessus de la barre des 18.000 
depuis le 27 avril et le S&P-500 n'est plus qu'à 15,6 points, 
soit 0,7%, de son plus haut historique du 20 mai 2015 à 
2.134,72. 
    Si le marché exclut pratiquement désormais l'hypothèse d'un 
relèvement des taux d'intérêt la semaine prochaine à l'issue de 
la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, le 
tableau de l'économie américaine qu'a dressé lundi la présidente 
de l'institution, Janet Yellen, profite au sentiment général. 
    Sur le marché des changes, le dollar a poursuivi son repli 
pour la quatrième séance d'affilée, abandonnant 0,24% face à un 
panier de devises de référence  .DXY  et touchant son plus bas 
niveau depuis le 6 mai, ce qui a profité aux exportateurs tout 
comme aux cours de l'or a et du cuivre.  
    En fin de journée, l'euro s'échangeait à plus de 1,1390 
dollar  EUR= .  
     Le S&P-500 de l'industrie a ainsi progressé de 0,68% 
 .SPLRCI  et celui des matériaux de base de 0,64%  .SPLRCM . 
Caterpillar  CAT.N  a pris 1,69%, l'une des meilleures 
performances du Dow. Parmi les grands noms du secteur minier, 
Newmont Mining  NEM.N  s'est adjugé 1,23%, Barrick Gold  ABX.N  
2,13% et Freeport  FCX.N  3,02%.  
    Le métal jaune a gagné près de 1,5% sur la journée pour 
finir à 1,261,91 dollars l'once  XAU= , un plus haut de trois 
semaines.  
         
    LE SECTEUR DE L'ÉNERGIE À LA PEINE 
    "La baisse du dollar et la bonne tenue des valeurs de 
matières premières contribuent assurément à alimenter la vigueur 
du marché", a commenté Michael James, directeur du trading de 
Wedbush Securities. "Les multinationales en bénéficient toutes 
et cela contribue à tirer le marché à la hausse." 
    Ce mouvement a compensé le repli du secteur de l'énergie 
après les chiffres hebdomadaires des stocks pétroliers aux 
Etats-Unis, qui ont réduit la hausse du dollar. L'indice 
sectoriel a abandonné 0,2%  .SPNY , Valero Energy  VLO.N  2,25%. 
    Sur le Nymex, le Brent a fini en hausse de 2,08% à 52,51 
dollars le baril  LCOc1 , le brut léger américain (West Texas 
Intermediate, WTI) en progression de 1,73% à 51,23 dollars 
 CLc1 .  
    Egalement dans le rouge, Verizon  VZ.N  s'est replié de 
0,44%, l'une des plus mauvaises performances du Dow, après avoir 
confirmé que la grève de sept semaines d'une partie de son 
personnel pèserait sur ses résultats trimestriels.  
    Le spécialiste des systèmes de paiement Verifone Systems 
 PAY.N  a chuté de 24,65% après l'annonce d'un plan de réduction 
des effectifs et d'une revue stratégique, qui a conduit 
plusieurs intermédiaires à abaisser leur recommandation sur la 
valeur.  
    Le groupe pharmaceutique AbbVie  ABBV.N  a abandonné 2,17%, 
l'une des plus fortes contributions à la baisse pour le S&P-500, 
après l'abaissement de la recommandation de Morgan Stanley.  
    Environ 6,5 milliards d'actions ont changé de mains sur les 
différents marchés américains, contre 6,8 milliards en moyenne 
sur les 20 séances précédentes selon les données Thomson 
Reuters. 
    Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix 
ans a reculé après le succès de l'émission par le Trésor de 20 
milliards de dollars de titres, pour finir la séance à 1,707% 
 US10YT=RR  après être tombé à 1,697%, le plus bas de deux mois 
touché vendredi après les chiffres mensuels de l'emploi bien 
inférieurs aux attentes.  
     
 
 (avec Yashaswini Swamynathan et Tanya Agrawal à Bangalore; Marc 
Angrand pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant