Royaume-Uni : un sondage redonne le Brexit gagnant

le
0
Royaume-Uni : un sondage redonne le Brexit gagnant
Royaume-Uni : un sondage redonne le Brexit gagnant

Une majorité de Britanniques (51%) est favorable à une sortie de l'Union européenne (UE), le Brexit (ou British exit), pour la première fois depuis près d'un mois, selon la moyenne de trois sondages réalisée et publiée ce lundi par le site WhatUKThinks à moins de trois semaines du référendum du 23 juin. Ce chiffre, qui ne tient pas compte des indécis, compile une série d'enquêtes d'opinion (ICM, YouGov et TNS) menée entre le 19 mai et le 5 juin. La précédente moyenne calculée par WhatUKThinks donnait les deux camps au coude à coude, à 50%.

La livre est tombée dans la matinée de lundi à 1,4353 dollar, au plus bas en trois semaines, et baissait face à la monnaie européenne, à 78,61 pence pour un euro. « Les sondages continuent d'être un moteur pour la monnaie qui fait face ce mois-ci à un haut niveau d'incertitude », notait l'analyste Ana Thaker, de PhillipCapital UK, prédisant des fluctuations encore « plus prononcées » à l'approche du référendum du 23 juin.

Ces nouveaux éléments qui ne sont qu'un indicateur laisse transparaître la tension qui monte autour du référendum britannique qui suscite l'attention de la communauté internationale.

Les citoyens européens favorables au maintien. Le sondage de TNS (dont la partie anglaise a été utilisée pour la compilation de  WhatUKThinks) a été conduit dans neuf pays européens  et indique que « Les Européens se montrent clairement favorables à ce que les Britanniques demeurent au sein du club des Vingt-Huit », selon Le Figaro qui a publié l'enquête ce lundi : «  Ce sentiment à même progressé sensiblement en Allemagne (+1%) France (+6%) et en Pologne (+10%) par rapport à une précédente enquête réalisée par cet institut, en avril », ajoute le quotidien.

Les syndicats britanniques appellent à voter pour l'Europe. Les dix principaux syndicats britanniques ont également diffusé ce dimanche une lettre dans le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant