Royaume-Uni : un rapport sur la guerre en Irak met en cause Tony Blair

le , mis à jour à 17:44
0
Royaume-Uni : un rapport sur la guerre en Irak met en cause Tony Blair
Royaume-Uni : un rapport sur la guerre en Irak met en cause Tony Blair

Les conclusions sont sévères. Sept ans après son lancement, la commission d'enquête sur l'engagement controversé du Royaume-Uni dans la guerre d'Irak en 2003 a publié son rapport très attendu ce mercredi. 

 

Les travaux de la commission Chilcot, du nom de son président John Chilcot, revient sur les conditions de cette entrée en guerre décidée par Tony Blair en 2003. Chef du gouvernement britannique entre 1997 et 2007, Tony Bair y est accusé d'avoir trompé sa population en affirmant que l'Irak possédait des armes de destructions massives, ce qui n'a jamais été avéré.

 

Des dizaines de milliers d'Irakiens sont morts lors de ce conflit et des violences interconfessionnelles qui ont suivi. Quelques 45000 soldats britanniques ont participé à la guerre entre 2003 et 2009, dont 179 sont morts.

 

Une intervention «prématurée»

 

Première conclusion émise par le rapport : le Royaume-Uni serait intervenu «de manière prématurée», sans chercher «de solution de dernier recours», selon John Chilcot. «Le Royaume-Uni a décidé de se joindre à l'invasion de l'Irak avant que toutes les alternatives pacifiques pour obtenir le désarmement (du pays) ne soient épuisées. L'action militaire n'était pas inévitable à l'époque,» a déclaré le président de la commission.

 

VIDEO (en anglais). Tony Blair annonce l'engagement du Royaume-Uni dans la guerre en Irak, le 18 mars 2003.

 

Selon le rapport, «il est maintenant clair que la stratégie en Irak a été conçue sur la base de renseignements et d'estimations déficientes. Elles n'ont pas été critiquées, et elles auraient dû l'être.» De la même manière, «la planification et les préparatifs de l'Irak après Saddam Hussein étaient également «complétement inadéquats.» Le rapport souligne enfin que les efforts déployés par Londres à l'époque «n'ont jamais été à la hauteur du défi.» 

 

Tony ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant