Royaume-Uni : qui sont les candidats à la succession de David Cameron ?

le
0
David Cameron, le 30 juin à Downing Street, Londres.
David Cameron, le 30 juin à Downing Street, Londres.

Après le retrait surprise de Boris Johnson, ils sont cinq en lice pour tenter de briguer la direction des Tories et par conséquent le poste de premier ministre.

La guerre de succession est désormais ouverte chez les Tories, après l’annonce surprise de Boris Johnson, jeudi 30 juin. Favori des bookmakers britanniques mais désavoué au sein du Parti conservateur, l’ancien maire de Londres et chef de file du camp favorable au Brexit a fait savoir qu’il ne serait pas candidat à la succession de David Cameron à la tête de la formation et par conséquence à celle de l’exécutif.

Ce dernier avait déclaré qu’il démissionnerait d’ici au 9 septembre, tirant les conséquences du vote du 23 juin en faveur d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), à laquelle il s’opposait. Cinq candidats ont fait part de leur souhait de succéder au locataire du 10 Downing Street. Les députés conservateurs doivent désormais se mettre d’accord pendant l’été pour désigner deux finalistes, avant que les 150 000 membres du parti ne choisissent leur « élu », qui sera intronisé le 9 septembre.

Theresa May L’actuelle ministre de l’intérieure a annoncé sa candidature dans une tribune publiée dans The Times. Elle apparaît comme la favorite après le retrait de Boris Johnson. L’Anglaise de 59 ans, présentée comme « la femme la plus puissante au sein du parti conservateur depuis Margaret Thatcher », n’a pas mené le combat en faveur du Brexit. Plutôt favorable à un maintien du Royaume-Uni au sein de l’UE bien que connue pour ses prises de position eurosceptiques, elle est restée en retrait lors de la campagne référendaire. Mme May a cependant fait part, jeudi,...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant