Royaume-Uni: le service en ligne de HSBC perturbé par une attaque pirate

le
0
Royaume-Uni: le service en ligne de HSBC perturbé par une attaque pirate
Royaume-Uni: le service en ligne de HSBC perturbé par une attaque pirate

Le service en ligne de HSBC au Royaume-Uni restait partiellement bloqué vendredi en fin de journée à la suite d'une attaque informatique qui l'a un temps complètement paralysé, deuxième problème sur ce site en moins d'un mois."Le service bancaire sur internet de HSBC a été la cible ce (vendredi) matin d'une attaque par déni de service, qui a affecté les sites internet permettant aux clients de se connecter au Royaume-Uni", a expliqué un porte-parole de la banque dans un communiqué à la mi-journée."HSBC s'est défendu avec succès contre cette attaque et les transactions des clients n'ont pas été affectées. Nous travaillons dur pour restaurer nos services et le service normal est en train de reprendre. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée", a ajouté la banque. Vers 17H00 GMT, la banque a expliqué qu'elle continuait de faire l'objet d'attaques par déni de service, mais assuré que ses connections en ligne avaient été "partiellement rétablies", promettant de tout faire pour rétablir rapidement un service normal.Des utilisateurs pouvaient effectivement se reconnecter à leurs données bancaires en ligne, a constaté l'AFP. La banque a néanmoins invité ses clients qui ne parviendraient pas à se connecter à se rendre dans leur agence en cas de nécessité. Elle a aussi fourni un numéro de téléphone, tout en prévenant qu'elle était confrontée à "des volumes d'appels extrêmement importants" qui entraînaient des délais d'attente. Le président de la commission du Trésor de la Chambre des communes britannique, Andrew Tyrie, a fustigé "des incidents à la fréquence inacceptable". Début janvier, le service en ligne de HSBC au Royaume-Uni avait été paralysé pendant presque deux jours consécutifs, en raison d'un problème technique d'après la banque. Elle avait connu un autre problème fin août, qui avait empêché momentanément des ordres de virements pour 275.000 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant