Royaume-Uni : le prince Philip, 92 ans, hospitalisé pour une opération

le
0
Royaume-Uni : le prince Philip, 92 ans, hospitalisé pour une opération
Royaume-Uni : le prince Philip, 92 ans, hospitalisé pour une opération

Le prince Philip, mari de la reine Elizabeth II, s'apprêtait vendredi à subir une «opération exploratoire» sous anesthésie générale à l'abdomen, à trois jours de son 92e anniversaire, tandis que la souveraine vaquait à ses obligations en inaugurant le nouveau siège de la BBC. Le duc d'Edimbourg doit rester jusqu'à deux semaines à la London Clinic, en plein coeur de la capitale, où il a été amené en voiture jeudi, après avoir assisté comme si de rien n'était à une garden party à Buckingham.

L'anesthésie générale suscite l'inquiétude pour un homme de près de 92 ans

Le palais royal a pris soin de préciser que ce séjour à l'hôpital, qui fait suite à un examen médical mené la semaine dernière, était programmé, et s'est voulu rassurant sur l'état de santé du prince consort. La nature exacte de l'intervention n'a pas été précisée par Buckingham. Les médias évoquaient pour certains une coloscopie, technique chirurgicale consistant à réaliser une petite incision pour introduire une caméra dans la cavité abdominale. Le Times parlait quant à lui d'une laparotomie, impliquant une plus grande ouverture généralement pratiquée pour détecter ou opérer une éventuelle tumeur.

En tout état de cause, la perspective d'une anesthésie générale pour un homme de près de 92 ans a suscité des inquiétudes et de nombreux journalistes faisaient le pied de grue devant la clinique. Le prince Philip a connu depuis 18 mois une série de problèmes de santé, qui ne l'ont toutefois pas empêché de remplir des dizaines d'engagements publics.

Quatrième hospitalisation en quelques mois

«C'est un homme déterminé à aller de l'avant (...) il y a probablement peu de nonagénaires dans ce pays qui ont un programme chargé comme le sien», remarquait sur la BBC la spécialiste de la royauté Kate Williams. «C'est quelqu'un qui, comme la reine, pense que la façon de régler ses états d'âme est de continuer à remplir ses ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant