Royaume-Uni : le gouvernement s'en prend au voile intégral à l'école

le
0
Royaume-Uni : le gouvernement s'en prend au voile intégral à l'école
Royaume-Uni : le gouvernement s'en prend au voile intégral à l'école

Au lendemain des propos controversés du Premier ministre britannique David Cameron sur la possible expulsion des femmes musulmanes qui ne parlent pas anglais, le gouvernement du Royaume-Uni a lancé une nouvelle offensive ce mardi en laissant entendre que le voile intégral pourrait ne plus être toléré dans les écoles. Dans un pays où il est fréquent de croiser des écolières voilées ou des femmes portant le niqab, cette déclaration a sonné comme une remise en cause du modèle de liberté religieuse qui y est pratiqué.

C'est la ministre de l'Éducation, Nicky Morgan, qui a lancé le débat en estimant que les établissements scolaires avaient le droit de décider de ne pas tolérer le voile intégral, une règle qui devrait s'appliquer aux élèves comme aux enseignants selon elle. «C'est vraiment aux écoles de décider (...) mais quand il s'agit d'enseigner aux jeunes enfants à lire et à écrire, il est très important de voir la bouche du professeur», a estimé sur la BBC la ministre venue présenter un nouveau site internet destiné à aider parents et professeurs à prévenir la radicalisation des adolescents musulmans.

Pas question de légiférer comme en France

La veille, le Premier ministre conservateur David Cameron s'était aussi dit prêt à soutenir une interdiction du voile intégral dans des lieux comme les tribunaux, aux contrôles aux frontières ou dans les écoles. Mais il n'est pas question, selon lui, de légiférer à ce sujet comme chez le voisin français ou encore de décréter une interdiction générale du voile. «Ce n'est pas la manière dont nous agissons dans ce pays et je ne pense pas que cela serait productif», a-t-il jugé.

Pourtant, son intervention et celle de sa ministre ont été interprétées comme une invitation plus large aux hôpitaux, aux mairies et à la police d'imposer des codes vestimentaires plus stricts, qui excluraient le port du voile, selon les médias britanniques. «C'est un pas dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant