Royaume-Uni : enquête sur la présence possible d'un Britannique sur une vidéo de l'EI

le
0
Le djihadiste tel qu'il apparaît dans la vidéo de propagande de l'organisation Etat islamique, diffusée sur Internet dimanche par la branche médiatique de l'organisation djihadiste.
Le djihadiste tel qu'il apparaît dans la vidéo de propagande de l'organisation Etat islamique, diffusée sur Internet dimanche par la branche médiatique de l'organisation djihadiste.

Un homme, doté d’un accent britannique, a menacé David Cameron et la Grande-Bretagne dans une vidéo de propagande de l’EI.

Au Royaume-Uni, les services de renseignement ont commencé à enquêter sur un djihadiste à l’accent britannique et un jeune garçon parlant anglais, qui apparaissent dans une vidéo de propagande publiée, dimanche 3 décembre, par l’organisation Etat islamique, selon le Times et le Guardian.

Dans cette vidéo de onze minutes, un homme cagoulé menace, avec un accent britannique, le premier ministre David Cameron qu’il qualifie « d’arrogant et de stupide, un esclave de la Maison Blanche » lui promettant « l’invasion de son pays » et ponctuant sa tirade de références aux frappes de l’aviation britannique contre l’EI en Syrie.

Cette vidéo semble être conçue pour rappeler au souvenir des Britanniques Muhammad Emwazi, plus connu sous le surnom de « Jihadi John ». Ce citoyen britannique, présent sur de nombreuses vidéos d’exécution de l’EI, a été tué par une frappe de la coalition en novembre.

La vidéo montre aussi l’assassinat de cinq otages, accusés par le djihadiste d’être des « espions britanniques ». Il s’agit plus vraisemblablement, avance The Independent, d’individus chargés de récolter des images depuis l’intérieur de Raqqa – la capitale autoproclamée de l’EI.

La vidéo se conclut par un jeune garçon, s’exprimant lui aussi en anglais, promettant de « tuer les mécréants ». Les services de renseignement n’ont encore identifié ni l’individu masqué ni le jeune garçon.

La défaite de l’organisation Etat islamique à Ramadi s’est traduite par la multiplication de vidéos de propagan...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant