Royaume-Uni : des clandestins dans le coffre des Maserati

le
0
Royaume-Uni : des clandestins dans le coffre des Maserati
Royaume-Uni : des clandestins dans le coffre des Maserati

Une cache de luxe pour un voyage bien périlleux. La police du Surrey (sud-est de l'Angleterre) a intercepté mercredi dix immigrants clandestins, dont un adolescent, qui voyageaient cachés dans le coffre de voitures Maserati flambant neuves, acheminées au Royaume-Uni par camion. Les voitures étaient couvertes d'une pellicule protectrice.

Arrêtés à une trentaine de kilomètres de Londres, à Egham, les neuf adultes ont été transférés mercredi dans un centre de détention à Douvres. L'adolescent a, lui, été placé dans un centre d'accueil, dans l'attente d'un rendez-vous avec une assistante sociale. Tous sont soupçonnés « d'entrée illégale sur le territoire britannique », a indiqué un porte-parole de la police. Ils seraient d'origine vietnamienne, selon plusieurs médias britanniques.

Les voitures de luxe Maserati sont assemblées sur deux sites en Italie. La police du Surrey interrogée jeudi par l'AFP a cependant déclaré ignorer la provenance, l'itinéraire et le point d'entrée au Royaume-Uni du poids lourd. Le chauffeur n'a pas été arrêté.

L'immigration augmente au Royaume-Uni, Cameron se veut offensif

Selon les estimations officielles publiées jeudi au moment où David Cameron présentait son plan pour renforcer la lutte contre l'immigration illégale, 641000 personnes sont entrées légalement sur le territoire britannique en 2014 contre 323 000 qui sont sorties du territoire britannique. Avec un solde de 318 000, l'immigration a augmenté de 50% par rapport à 2013. Le chiffre n'avait jamais été aussi haut depuis les 320 000 personnes acueillies en 2005.

David Cameron, qui avait promis en 2010 de réduire le nombre net d'immigrants à « quelques dizaines de milliers », a jugé le résultat décevant. « Il est trop facile de travailler illégalement et d'employer des clandestins dans ce pays. C'est pourquoi nous allons franchir un pas radical et faire du travail illégal un délit de plein droit », a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant