Royaume-Uni : à Londres, les coursiers à vélo Deliveroo veulent le statut de salariés

le
0
Royaume-Uni : à Londres, les coursiers à vélo Deliveroo veulent le statut de salariés
Royaume-Uni : à Londres, les coursiers à vélo Deliveroo veulent le statut de salariés

Imiter Uber. Des coursiers londoniens de la plateforme de livraison de repas à vélo Deliveroo vont réclamer ce lundi davantage de droits devant des juges britanniques. Une initiative notamment motivée par la victoire en justice de deux chauffeurs Uber fin octobre au Royaume-Uni.

 

Deliveroo, qui rémunère ses « bikers » londoniens à l'heure ou à la tâche - comme dans le quartier de Camden -, considère ces derniers comme des auto-entrepreneurs, leur refusant le droit à un salaire minimum (6,50 euros l'heure) ou à des congés payés. En portant l'affaire devant le Central Arbitration Committee de Londres, une instance de régulation rattachée au gouvernement britannique, le Syndicat des travailleurs indépendants de Grande-Bretagne (IWGB) espère obtenir un accord collectif pour les coursiers de Deliveroo, au nombre de 8000 au Royaume-Uni.

 

Une décision qui ferait jurisprudence ?

La requête, portée l'IWGB, a été déposée au nom d'un groupe de livreurs de Camden, quartier du nord de la capitale britannique. Mais la décision pourrait faire jurisprudence pour les coursiers du reste de la ville. Fin octobre, la justice britannique a donné raison à deux chauffeurs de véhicules de la plateforme américaine qui l'accusaient de ne pas respecter le droit du travail. Les juges ont estimé que les chauffeurs avaient droit à un salaire minimum et à des congés payés, mais Uber a fait appel de la décision.

 

Pour Deliveroo, cependant, le syndicat ne représente pas la « très grande majorité » de ses coursiers. « Deliveroo est fier de pouvoir offrir du travail flexible et bien payé, qui permet aux livreurs de composer avec leurs autres obligations », affirme la start-up fondée à Londres en 2013, qui s'est étendue depuis à 68 villes à travers l'Europe, l'Asie, l'Australie et le Moyen-Orient.

 

Deliveroo, comment ça marche

Le succès de la plateforme repose sur des partenariats noués avec des restaurants ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant