Royan : 90 ¤ d'amende pour une fillette qui n'avait pas sa ceinture dans le bus

le
4
Royan : 90 € d'amende pour une fillette qui n'avait pas sa ceinture dans le bus
Royan : 90 € d'amende pour une fillette qui n'avait pas sa ceinture dans le bus

Le 23 janvier, Léa s'installe à l'avant du bus scolaire qui doit la ramener chez elle. Elle vient de terminer sa semaine au collège Sainte-Marie de Royan (Charente-Maritime). Le car est arrêté pour un contrôle. Un policier municipal constate que la fillette âgée de 11 ans (elle a depuis soufflé ses 12 bougies) n'a pas bouclé sa ceinture de sécurité. La sanction tombe : 90 euros d'amende.

L'affaire, révélée par «Sud Ouest», pourrait s'arrêter là. Sauf que les parents de Léa n'ont pas du tout apprécié la façon dont le policier a verbalisé leur fille. Selon eux, il aurait dit aux autres enfants présents dans le bus : «Si vous manquez votre correspondance, vous n'aurez qu'à vous en prendre à cette demoiselle !»

«Notre fille n'a pas dormi pendant plusieurs nuits en attendant le courrier (ndlr : de l'amende). Un avertissement aurait été suffisant et aurait donné une bien meilleure image des services de police dans la prévention», ont estimé les parents de la collégienne auprès du quotidien régional.

Les parents «choqués»

Le premier adjoint au maire de Royan a expliqué à «Sud Ouest» qu'une opération de prévention avait été menée par la police municipale pour rappeler aux enfants que le port de la ceinture était obligatoire. Est ensuite venu le temps de la répression. «J'ai bien réfléchi et même si 90 euros, c'est cher payé, il faut que les jeunes comprennent la nécessité de respecter les consignes. Même à 11 ans, quand on ne met pas sa ceinture, on est contrevenant», a glissé l'élu à la «Charente libre». «Si ça avait été mon gamin, en plus des remontrances de la police, il aurait pris une seconde avoinée à la maison et j'aurais retenu le montant de l'amende sur son argent de poche ! Je gage que toute sa vie, cette jeune fille pensera désormais à mettre sa ceinture de sécurité», a-t-il ajouté. 

«C'est la façon de faire qui nous a choqués, rétorque le père dans ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • C177571 le vendredi 6 fév 2015 à 16:46

    La répression est toujours plus forte pour les plus faibles. Lafontaine l'a tres bien dit dans ses fables.C'est dommage que M Cazeneuve ne s'en souvienne pas !!!!

  • frk987 le vendredi 6 fév 2015 à 16:33

    D'après le code c'est le conducteur du bus le responsable....et le retrait de point s'applique au même conducteur....libre à lui de récupérer les 90 euros auprès de la gamine.

  • dlombert le vendredi 6 fév 2015 à 14:29

    EXCELLENT, ce brave policier a fait preuve de bravoure dans l'accomplissement de sa mission, il peut désormais rentrer fièrement chez lui faire régner l'ordre auprès de ses enfants turbulents et leur filer des grosses tornioles.Et elle a eu du pot la petite, moi je te l'aurais foutue en garde à vue 48h !

  • M1903733 le vendredi 6 fév 2015 à 14:00

    C'est ça faire respecter les lois. Bravo. Pour les parents ça ne fait que quelques paquets de cigarettes pour retrouver leur 90 euros.