Royal veut que les parlementaires se penchent à nouveau sur les VTC

le , mis à jour à 17:24
0

PARIS, 14 juin (Reuters) - Ségolène Royal a souhaité dimanche que les parlementaires se saisissent du dossier UberPOP, ces véhicules de transport avec chauffeur (VTC) dont les taxis dénoncent la concurrence illégale. Le Parlement a adopté en septembre dernier une loi pour tenter de résoudre le conflit entre les taxis et les VTC, mais le lancement récent d'un service UberPOP dans les villes de Nantes, Marseille et Strasbourg a rallumé la querelle. Des fédérations et syndicats de taxis se réunissent mercredi pour décider d'un plan d'action national contre UberPOP, une offre payante de transport entre particuliers. ([ID: nL5N0YZ0DP]) "Il faut une justice, il faut une égalité de traitement. Vous ne pouvez pas avoir des artisans qui payent une taxe et d'un autre côté des activités concurrentes qui ne payent aucune taxe", a déclaré sur France 3 la ministre de l'Environnement, du Développement et de l'Energie, qui supervise les transports. "C'est une forme de travail au noir", a-t-elle estimé. "Il faut que les parlementaires s'en saisissent et regardent de près quelle réglementation il faut mettre en place pour que ça soit juste", a dit Ségolène Royal. (Sophie Louet avec Sybille de la Hamaide)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant