Royal veut jouer un rôle de médiateur dans le conflit des routiers

le
1
Royal veut jouer un rôle de médiateur dans le conflit des routiers
Royal veut jouer un rôle de médiateur dans le conflit des routiers

Alors que la dernière réunion de négociations salariales dans le transport routier a tourné au fiasco, lundi soir, entre les syndicats et les fédérations patronales, Ségolène Royal se propose de jouer les médiateurs. «l'Etat pourrait aider à résoudre le conflit des routiers», a-t-elle indiqué sur France 2 en ajoutant: « On ne peut pas se permettre un conflit routier. Il faut absolument trouver une solution.» Selon la ministre de l'Environnement, les discussions «vont continuer». «Il faut voir comment avec un certain nombre d'aménagements, l'Etat pourrait aider à résoudre ce conflit», a-t-elle poursuivi.

Reste que la partie est loin d'être gagnée. Les routiers réclament toujours 5 % d'augmentation des salaires, soit une augmentation de 100 euros alors que les employeurs refusent d'aller au delà de 1 % à 2%. Consciente des difficultés du secteur des transports et de la concurrence, la ministre estime que les revendications des routiers est «possible dans certaines entreprises» mais pour d'autres «c'est très diffciles».

En attendant, avec l'échec de ces négociations qui ont débuté en novembre, les grilles salariales des routiers ne devraient pas, pour la troisième année consécutive, changer en 2015. Les quatre premiers coefficients se situent à 9,43 euros de l'heure soit 18 centimes en dessous du Smic.

De leur côté, les syndicats accusent le patronat d'être «venu les mains vides». «Sur les 2%, c'est comme s'ils donnaient zéro», a expliqué Patrice Clos (FO), expliquant que cette hausse ne constitue qu'un simple rattrapage du Smic, après deux années sans augmentation générale. «On est arrivé dans une situation de blocage avec une partie patronale faisant preuve d'un dogmatisme très important», a regretté Thierry Douine, le président de la CFTC Transports.

Pour les chambres patronales, des propositions ont été faites pour améliorer le pouvoir d'achat des salariés : la réduction de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JOG58 le mardi 10 fév 2015 à 13:16

    De quoi je me mele.....