Royal verrait bien DSK en chef de son gouvernement

le
0
VIDÉO - Au lendemain de l'annonce de sa candidature à l'investiture socialiste pour 2012, la présidente de Poitou-Charentes plaide pour une «alliance fraternelle» avec ses rivaux pour éviter une «guerre des chefs».

Ségolène Royal en fait la promesse : «Il n'y aura pas de guerre des chefs». La présidente de la région Poitou-Charentes a assuré mardi ne pas être en compétition avec Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn, au lendemain de l'annonce de sa candidature aux primaires socialistes pour 2012, où elle a pris tout le monde de vitesse. «Il n'est interdit à personne de se positionner maintenant» a-t-elle expliqué au micro de France Inter. «Le temps est très court (...) et il faut du temps pour expliquer et pour amener les Français à voter».

Ségolène Royal sur France Inter :

embed type="application/x-shockwave-flash" src="http://www.dailymotion.com/swf/video/xfus2z?width=493&theme=none&foreground=%23F7FFFD&highlight=%23FFC300&background=%23171D1B&start=&animatedTitle=&iframe=0&additionalInfos=0&autoPlay=0&hideInfos=0" width="493" height="394" allowfullscreen="true" allowscriptaccess="always" wmode="transparent"
Ségolène Royal
envoyé par franceinter. -...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant