Royal sur Areva: "a priori pas de licenciements prévus"

le
6

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a déclaré mercredi 4 mars qu'il n'y avait "a priori pas de licenciements prévus" mais des "départs volontaires ou anticipés" après l'annonce du plan de redressement du groupe nucléaire Areva. Durée: 00:45

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le mercredi 4 mar 2015 à 15:51

    Cinq milliards de pertes mais aucun licenciement. Il n'y a que dans la fonction publique et les entreprises détenues majoritairement par l'état qu'on refuse des mesures douloureuses mais évidentes qui pourraient contribuer à guérir le malade. Comme d'hab elle est championne de la déma gogie aux frais des contribuables. Les sous-traitants, elle n'en parle pas mais ils ne comptent pas. La surprotection pour les uns, et le chômage pour 11%, deux fois plus d'autres que dans les pays bien gérés.

  • mlemonn4 le mercredi 4 mar 2015 à 15:23

    Il y en a qui se sont fait virer pour bien moins que cela dans le privé! Eux non, à chaque échec qu'ils enregistrent, il y a la prime à l'incompétence en permutant leur poste; ainsi ils conservent leur pouvoir, leurs rémunération et privilèges aux frais de la princesse; et pendant ce temps, ils continuent à aligner le nombre de français sur les bancs d'un chômage structurel qui va finir par faire exploser la cocotte minute!

  • clausfer le mercredi 4 mar 2015 à 15:22

    On a tout à craindre; dès qu'elle touche à quelque chose, c'est la cata!

  • M1765517 le mercredi 4 mar 2015 à 15:17

    il faut comprendre "à priori comme pour heuliez"

  • mlemonn4 le mercredi 4 mar 2015 à 15:15

    Elle est pas belle la France du nucléaire gérée par nos technocrates; combien cela a couté aux contribuables qui continuent de payer de plus en plus cher l'électricité; quand on voit le triste message qu'ont pu délivrer EDF et AREVA dans leur ébats commerciaux à l'étranger, tout cela pour des querelles d'égo de nos élites technocratiques! aujourd'hui, la facture est lourde une fois encore pour les français; si tout cela n'est pas une république bananière, alors dites moi ce que c'est?

  • jbellet le mercredi 4 mar 2015 à 15:08

    qui va payer Mme Royal?