Royal prépare sa «révolution fiscale»

le
0
La présidente de Poitou-Charentes propose notamment des «états généraux de la révolution fiscale» en 2012 pour préparer la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG.

Ségolène Royal s'amuse de ceux qui la croient distancée dans la course des primaires socialistes. «Je suis bien vivante, j'avance, je travaille», a-t-elle déclaré mercredi en arrivant à la Bellevilloise, à Paris. Alors que les sondages sont catastrophiques pour elle, elle a dénoncé «la petite élite politico-médiatique qui voudrait choisir» le candidat socialiste pour 2012. «Il n'y a aucune raison que les jeux soient faits d'avance», a-t-elle ajouté.

En tout cas, la salle était comble pour l'écouter débattre de fiscalité avec l'économiste Thomas Piketty. Le débat était organisé par le think tank Terra nova. La présidente de Poitou-Charentes a proposé des «états généraux de la révolution fiscale» en 2012 pour préparer la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG, l'une des propositions phares du projet socialiste. La présidente de Poitou -Charentes est aussi soucieuse que la réforme soit acceptée : «Il ne faut pas que les socialistes soient syn

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant