Royal juge les propos de Batho «choquants et scandaleux»

le
4
Royal juge les propos de Batho «choquants et scandaleux»
Royal juge les propos de Batho «choquants et scandaleux»

Le divorce est définitivement consommé. Interrogée dimanche sur BFMTV, Ségolène Royal n'a pas épargné Delphine Batho, qui fut sa «protégée», jugeant que les propos de l'ex-ministre de l'Ecologie, qui ont précédé et suivi son limogeage, étaient «choquants et scandaleux».

La présidente PS de la région Poitou-Charente a estimé que les déclarations de celle qui fut sa porte-parole pendant la primaire socialiste de 2011 sont un «mauvais coup» porté au gouvernement. «Quand on est dépositaire d'une confiance, on doit respecter ceux qui vous font confiance et qui vous confient des tâches éminentes», a réagi Ségolène Royal pendant l'émission BFM Politique (BFMTV/Le Point/RMC). Et l'ex candidate à l'élection présidentielle de trancher : «Quand on est ministre, on a plus de devoirs que de droits».

Evincée du gouvernement mardi pour avoir critiqué le budget 2014 qui prévoit une baisse de 7% des crédits pour l'écologie, Delphine Batho avait enfoncé le clou deux jours plus tard lors d'une conférence de presse destinée à expliquer son départ mouvementé. Elle avait alors dénoncé un «tournant de la rigueur qui ne dit pas son nom et qui prépare la marche au pouvoir de l'extrême droite dans notre pays».

«Si un ministre pense cela en étant au gouvernement, (...) il fallait le quitter beaucoup plus rapidement», a estimé Ségolène Royal. «On ne peut pas dire des choses pareilles», a-t-elle encore poursuivi, saluant «un gouvernement à la tâche, dans un contexte difficile et qui demande aux Français des efforts qui sont équitablement partagés». «Les Français veulent que l'on fasse des économies. Tous les secteurs d'intervention doivent contribuer aux efforts d'économie qui sont demandés», a enfin justifié la socialiste, candidate malheureuse aux législatives de juin 2012 à La Rochelle.

VIDEO. Ségolène Royal dénonce les propos de Delphine Batho

Le méchant tacle de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ANOSRA le lundi 8 juil 2013 à 15:15

    Un gouvt qui demande aux Français des efforts qui sont équitablement partagés? Elle a une opinion très sélective de l'équité !

  • queb63 le lundi 8 juil 2013 à 08:55

    On va le voir très vite avec les retraites.

  • cverger4 le lundi 8 juil 2013 à 07:53

    bien dit janaliz

  • janaliz le lundi 8 juil 2013 à 07:39

    Je suppose qu'elle ne croit pas ce qu'elle dit : "un gouvernement à la tâche, dans un contexte difficile et qui demande aux Français des efforts qui sont équitablement partagés. Les Français veulent que l'on fasse des économies. Tous les secteurs d'intervention doivent contribuer aux efforts d'économie qui sont demandés"... Parce qu'en matière d'efforts, à part le privé en général, les nantis de la république ne doivent pas se sentir concernés...